7x14 - The Day of the Doctor

Tout les topics officiels des épisodes de la saison 7.
Avatar de l’utilisateur
Michel
Gallicasteur
Gallicasteur
Messages : 1105
Enregistré le : 12 Juin 2010, 17:15

7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar Michel » 24 Nov 2013, 21:27

7x14 - The Day of the Doctor / Le jour du Docteur

Image

• Résumé de l’histoire

En 2013, quelque chose de terrible se réveille dans le London's National Gallery; en 1562, un complot meurtrier est en mouvement dans l'Angleterre Elizabethenne, et quelque part dans l'espace, une ancienne bataille atteint sa conclusion dévastatrice. Toute la réalité est jalonnée par le dangereux passé du Docteur qui est revenu pour le hanter.

• Anecdotes

- The Day of The Doctor" est un épisode spécial de 75 minutes écrit par Steven Moffat à l’occasion du 50ème anniversaire de la série Doctor Who. L'épisode a été diffusé en simultané dans le monde le 23 novembre 2013 et disponible en 3D via la chaîne BBC One et par une sortie mondiale limitée au cinéma (sauf en France, où il a été diffusé uniquement sur la chaîne France 4 en version multilingue).
- "The Day of The Doctor" n'est pas le premier épisode multi-Doctor de la série. Il y en eut trois durant la période de la série classique : "The Three Doctors" (1973), "The Five Doctors" (1983) et "The Two Doctors" (1985). Et d'autres : "Dimensions in Time" (1993), diffusé en deux parties à l’occasion des 30 ans de la série ; et enfin dans la nouvelle série "Time Crash" (2007), un minisode diffusé spécialement pour l’émission caritative "Children in Need".
- David Tennant et Billie Piper reprennent pour l’occasion leurs rôles respectifs du Dixième Docteur et de Rose Tyler. John Hurt, qui était apparu à la fin de l'épisode "The Name of the Doctor" (saison 7), revient lui aussi et jouera le rôle crédité sous le nom "The War Doctor", où il interprète une incarnation jusqu'à présent inconnue du Doctor.
- Joanna Page, actrice connue pour ses rôles dans les films "From Hell", "Mine All Mine", "Love Actually", "Mademoiselle Julie" ainsi que de son interprétation dans l'un des rôles principaux dans Gavin & Stacey (série de la BBC) incarne, dans "The Day of The Doctor" la reine Élisabeth I. Elle est la troisième actrice à reprendre le rôle de ce personnage historique dans la série qui a été auparavant joué par Vivienne Bennett ("The Chase",1965) et Angela Pleasence ("The Shakespeare Code ", 2007).
- "The Day of The Doctor" voit le retour dans la nouvelle série des Zygons, des ennemis du Docteur qui n'étaient jusqu'à présent apparus à la télévision uniquement dans "Terror of the Zygons" (1975), une histoire du Quatrième Docteur. Malgré le fait que Dixième Docteur n'ait jamais rencontré les Zygons à la télévision, il les a quand même déjà rencontrés une fois dans le roman "Sting of the Zygons" (écrit par Stephen Cole et publié le 19 avril 2007). Le tournage a commencé le 2 avril 2013 à Neath, une petite ville du pays de Galles. Tourné spécialement en 3D, l'épisode a pris plus longtemps que d'habitude à être finalisé. Des scènes ont été également filmées le 9 avril 2013 à Trafalgar Square, à Londres. Le 17 avril 2013, Matt Smith, Jenna Coleman, Billie Piper et David Tennant ont tourné des scènes à Chepstow, Monmouthshire au Pays de Galles, où certaines scènes ont été filmées à Chepstow Castle. Et bien sûr des scènes ont été tournées à Cardiff et plus précisément dans des endroits qui ont déjà été utilisés par le passé pour le tout 1er épisode de la série "An Unearthly Child" (1963) ; mais aussi "Attack of the Cybermen" (1985) et Remembrance of the Daleks " (1988).
- La première bande annonce de "The Day of The Doctor" a été montrée exclusivement au Comic-Con de San Diego devant plus de 6 000 personnes. La décision de la BBC de ne pas diffuser celle-ci en ligne pour les fans internationaux a soulevé de vives controverses. Le 19 octobre 2013, un teaser/trailer - spécialement fait et réalisé par Matt Losasso - a été diffusé sur BBC One, puis a été ensuite mis en ligne. Le vendredi 15 novembre 2013, la bande annonce officielle de l'épisode a été diffusée au Royaume-Uni, à 20 heures (sur BBC One).
- Un prequel de 7 minutes écrit par Steven Moffat intitulé "The Night of the Doctor" met en scène le Huitième Docteur (joué par Paul McGann), qui n'était apparu jusque là à la télévision uniquement dans le téléfilm de 1996, a été tourné du 4 au 5 mai 2013 et diffusé le 14 novembre 2013).
- Jemma Redgrave reprend pour la seconde fois son rôle de Kate Stewart, la fille du brigadier Alistair Gordon Lethbridge-Stewart. Elle était apparue précédemment en 2012 dans l'épisode "The Power of Three".
- Christopher Eccleston a été contacté pour reprendre son rôle du Neuvième Docteur lors de la production de l'épisode, mais a finalement refusé l'offre.

• Fiche Technique

ACTEURS :

Matt Smith (Eleventh Doctor)
David Tennant (Tenth Doctor)
John Hurt (War Doctor)
Jenna Coleman (Clara Oswald)
Billie Piper - (Rose Tyler/The Moment)
Tristan Beint – Tom
Jemma Redgrave – Kate Stewart
Ingrid Oliver – Osgood
Chris Finch – Time Lord Soldier
Peter de Jersey – Androgar
Ken Bones – The General
Philip Buck – Arcadia Father
Sophie Morgan-Price – Time Lord
Joanna Page – Queen Elizabeth I
Orlando James – Lord Bentham
Jonjo O'Neill – McGilliop
Tom Keller – Atkins
Aidan Cook, Paul Kasey – Zygons
Nicholas Briggs – Voice of the Daleks/Zygons
Barnaby Edwards, Nicholas Pegg – Daleks
John Guilor – Voice Over Artist
Tom Baker – The Curator
Peter Capaldi - Twelfth Doctor

ÉQUIPE TECHNIQUE :

PRODUCTEUR … Marcus Wilson
PRODUCTEURS EXÉCUTIFS … Steven Moffat & Faith Penhale
RÉALISATEUR … Nick Hurran
SCÉNARIO … Steven Moffat
SCRIPT ÉDITEUR ... Richard Cookson
MUSIQUE … Murray Gold
Image

Avatar de l’utilisateur
lulujoy
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 705
Enregistré le : 17 Jan 2012, 20:28
Localisation : Belgique, et ceci n'est pas une insulte.

Re: 7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar lulujoy » 24 Nov 2013, 23:27

Bon, on va la faire courte (ou longue); je l'ai vu ce soir, et c'est une réaction à chaud. Je penserais autre chose de cet épisode dans deux semaines, j'en suis sûre, mais voila, en attendant...
... en attendant, je sais pertinemment que je pourrais jamais plus prendre le puff pour mon asthme matin et soir sans penser a cet épisode. Merci, l'autre fille Lethbridge-Stewart.

J'ai une chanson des Beatles en tête: Hello Goodbye. Cela résume Hurt. Pourtant il jouait ça très bien, c'est dommage.
Eight c'est Hipster Docteur sous-exploité, en fait: sous exploité avant le plus sous-exploité de tous.
Il disparaît comme Hartnell, mais avec moins de classe, juste mort de fatigue; et on voit même pas Nine-aux-grandes-oreilles.

Quoi d'autre? La trame des Zygons, qui en plus d'être ennuyante et tirée en longueur, n'a pas de vraie conclusion?
Le Moment, seule bonne idée, revenue sous la forme de Bad Wolf (bonne idée numéro 2) par une Billie Piper sous exta (bon, j'ai adoré la dynamique qu'elle avait avec Hurt.) Mais elle balade tout le monde et fini par arriver à ses fins. Le Docteur est un jouet.

Bon, les chamailleries de Ten et Eleven, passons, y'avait des moments marrant, mais ça manquait de subtilité (le coup de "quelque chose a compenser" c'est tellement peu Docteur que c'en est triste).

En soi, la manière dont ils sauvent Gallifrey est intelligente. Mais elle contredit la nouvelle série, et la condamne; on ne voit que 13 tardis. On voit Capaldi. On sous-entends que les Docteurs du futur sont venus aussi, mais il n'y a jamais que lui. Dernier Docteur?
Contredit la nouvelle, car la nouvelle est basée sur cette fin de Time War, et bon, même si Nine a tout oublier... tout de même... c'est gros...

Moi? déçue?
Bon, je retourne regarder pour la deuxième fois The Five(ish) Doctor, ça remonte le moral.

PS: a dans quelques jours, pour la critique quand je serais un peu moins vindicative et plus cool.
PPS: ah, oui, la scène finale; Non, elle est moche. Idée grandiloquante, effet moche.

Avatar de l’utilisateur
doctor222
Seigneur du Temps
Seigneur du Temps
Messages : 1178
Enregistré le : 20 Sep 2009, 11:05
Localisation : Paris
Contact :

Re: 7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar doctor222 » 25 Nov 2013, 00:15

Bon vous l'aurez deviné, je n'ai pas aimé l'épisode, et si jamais je n'ai pas la possibilité de vraiment le développer dans le Gallicast, voila pourquoi l'épisode détruit en faite la nouvel série, ce qui est très fort quand on y pense.
Retournons en 2005, sur nos écrans apparait un Docteur sombre et moins coloré au niveau de son costume. Son apparence froidure est du a cette fameuse Guerre du Temps. Bien que jamais clairement expliqué, son personnage sombre est basé sur les conséquences de la fin de la Guerre du Temps. Au fur et à mesure des épisodes, ont apprends soit par le Docteur, soit par d'autres personnes, qu'il en est le responsable. Qu'il a mit fin à la Guerre du Temps, qu'il a tué sa propre race, propos d'ailleurs réutilisé dans "The Doctor's Wife"
- Fear i've killed hundreds of Timelords !
- Fear me i've killed all of Them !


Cette Guerre du Temps et surtout le faite que les Timelords soit absent était uniquement pour justifier l'absence des Daleks et donc donner plus d'impact à leur retours. Et par la suite la série a continuer sur ce principe, donné par la même occasion plus de profondeur au personnage du Docteur. Il a désormais fait quelque chose de vraiment mal, bien que bien sur il n'ai fait ça que vraiment en dernier recours.

En 2009 les Seigneur du Temps nous refont une apparition dans le très controversé The End of Time. Si le maitre est très critiqué, l'apparition des TimeLords et surtout le fait qu'ils soit vraiment devenus méchant, permette de justifié l'acte du Docteur. Et si a la fin Tennant refuse de tiré sur Rassilon, c'est uniquement pour le punir en le revoyant littéralement en enfer. Pour RTD (et d'ailleurs c'était le cas dans la série classique) les Timelords sont clairement méchant. Par forcément dans le sens comme le sons les Daleks, non là c'est un mal plus insidieux. Les Seigneur du temps sont en faite des politiciens corrompus, aigris par le temps et le faite de vrivre quasi éternellement. D'ailleurs le personnage même de Rassilon était déjà dans la série classique considéré comme méchant. C'est dans The Five Doctors que le 2ème Docteur raconte qui est Rassilon au Brigadier. Lui disant qu'il est la base des Seigneur du Temps, mais que d'autre affirme qu'il est en réalité le mal incarné, et qu'il est à l'origine des sombres heures de Gallifrey.

Russel T. Davies avait donc réussie à justifié la TimeWar tout en restant cohérent avec la série classique. Les Audios et romans montres également un Docteur plus sombre, plus calculateur, capable de choses beaucoup plus violentes.

Alors qu'est ce qui ne va pas avec cette épisode. Et bien c'est très simple. Moffat détruit tout ce qu'il y a au dessus. Si sa volonté était de faire revenir les seigneurs du temps dans la série, il se trouve que c'ets fait d'une manière bien maladroite.

On va prendre les choses dans l'ordre. John Hurt apparait après que McGann décide de se régénérer en Docteur guerrier, afin de mettre fin à cette guerre. bien que discutable, cette décision reste dans la logique, ont peu pensé qu'effectivement le Docteur a utilisé une pseudo régénération afin de trouver la force d’anéantir sa propre race. Sauf que finalement, ça n'arrive pas. Car dans l'épisode il ne fait pas le mal. Littéralement. On peu certes imaginé qu'il a fait ça entre le prequel et l'épisode, mais bon moi je me base d'abord sur ce que l'on voit. Il tag un mur, vole un cube et part dans le desert. jusqu'à là tout va bien, mais arrive Rose Tyler, ou plutôt Bad Wolf, ou plus la conscience du Cube. Et c'est là ou ça dérape. Vu que la conscience ets à l'origine du voyage de Hurt et de l'arrivé des autres docteur,s il est strictement impossible que la Guerre du temps ne finissent comme dit précédemment. bien sur on peu dire que depuis le débuts Gallifrey n'a en faite jamais été détruite, qu'elle est planqué quelque part, mais non. Car Eccleston se rappelle l'avoir détruit, la théorie de l'amnésie est donc impossible car en contradiction avec ce qui fait la base du personnage. En effets, sa rancœur contre les daleks, et le faite même qu'il soit prêt à en détruire un après l'avoir torturé ne peu être engendré que si il se rappelle clairement d'avoir détruire sa race et les Daleks. Une amnésie de peu donc pas amener à ce genre de réaction. Il ne décide de torturer un Daleks que parce qu'il a déjà succombé à la violence telle un Daleks.

Revenons au cas de John Hurt, admettons qu'effectivement il soit un gentils Docteur depuis le débuts. quand ils sont dans la cellule, Hurt demande à Tennant et Smith le nombre d'enfant sur Gallifrey. Smith et Tennant mette un certains temps avant de répondre, et puis ils donnent un chiffre. Pour le coup, Moffat a manqué le coche, trop focalisé sur son idée. En effets, Hurt aurait très bien pus dire qu'aucun enfant n'était mort, malgré la disparition de la Race. Ce qui aurait eu un impacte énorme sur son Docteur. Si les seigneur du temps était considéré comme des pourris, l'acte de sauvé les enfant aurait été l'acte idéal qui aurait pardonné la fin. En effets, les seigneur du temps n'aurait donc pas disparue, et surtout ils ne serait donc plus méchant. Moffat aurait gagné sur les deux tableaux.


La suite très prochainement.
Image
Image
Gallifrance - Fan Club Doctor Who Français
http://www.gallifrance.fr
Imageif

Avatar de l’utilisateur
Saka Tchotchovitch
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 94
Enregistré le : 15 Aoû 2013, 21:00
Localisation : Grenoble

Re: 7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar Saka Tchotchovitch » 25 Nov 2013, 00:41

Mouais.
Moi perso je me contente d'apprécier les bons côtés et de ne pas me soucier de ce que Moffat aurait pu ou dû faire. Puisque ce n'est pas le cas et qu'on ne peut rien y changer et bah je m'en contente et je trouve ça très bien.

Donc un épisode génial pour ma part, qui ouvre d'énormes perspectives pour la suite.
J'ai rien d'autre à ajouter. <3
Le 13e Docteur sera un poney.

Avatar de l’utilisateur
Malohkeh
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 94
Enregistré le : 10 Nov 2013, 10:11

Re: 7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar Malohkeh » 25 Nov 2013, 02:27

Des hauts et des bas dans cet épisode, mais je pense qu'il se bonifiera en vieillissant.

Cet épisode est presque exclusivement psychologique, ce qui le rend assez particulier. Les Zygons sont essentiellement décoratifs et l'intrigue autour des tableaux ne sert qu'à amener la solution au onzième Docteur. L'éclairage porté par "Bad Wolf" sur 10 et 11 est assez pertinent (the one who regrets and the one who forgets) et on explique à demi-mot pourquoi le Docteur avait tendance à rajeunir en apparence depuis la fin de la Guerre du Temps : hanté par son crime, il essaie de retrouver une certaine innocence perdue quitte à vivre dans le déni et à souffrir d'une sorte de complexe de Peter Pan. D'une certaine façon, le fait que le onzième Docteur est finalement délivré de poids de sa culpabilité ouvre la porte à sa régénération plus mature qu'incarnera Capaldi.

Il n'y a pas grand chose à dire sur le jeu de Hurt, impeccable. Le concept de Moffat autour de cette incarnation est par contre discutable. A priori (et a posteriori aussi d'ailleurs) il me semble qu'il avait au départ prévu de faire intervenir le neuvième Docteur, et qu'après le refus d'Eccleston, il a créé de toute pièce le "Docteur oublié".

En ce qui me concerne je trouve que McGann aurait très bien pu faire l'affaire compte tenu du caractère finalement pas si martial et agressif du l'incarnation campée par John Hurt. Après le final de la saison 7 et le mini-épisode "Night of the Doctor", je m'attendais à quelque chose de plus radical, un genre de neuvième Docteur qui irait jusqu'au bout de ses menaces, avec des répliques à faire frémir un Dalek, du genre : "Fear me, I'm no more the Doctor". Au lieu de ça, on a un vieillard résigné à commettre un acte terrible, mais somme toute attachant, toujours capable de blaguer gentiment avec ses successeurs, presque tendre. L'âge excepté, je pense que le huitième Docteur, pour le peu que j'ai vu et entendu de lui, aurait largement pu avoir un comportement similaire en pareille circonstance, et ça aurait permis une très belle sortie pour cette incarnation ainsi qu'un meilleur raccommodage entre l'ancienne et la nouvelle série. Apparemment, Moffat a affirmé qu'il n'arrivait pas à s'imaginer le "romantique" huitième Docteur participer à la Guerre du Temps. Il semble oublier qu'il n'y a pas forcément besoin de changer de corps pour voir sa personnalité altérée, surtout en cas d'événements dramatiques.

Bref, la création du "Docteur oublié" ne me semblait pas nécessaire, mais quoi qu'il en soit Moffat a trouvé un très bon acteur pour l'incarner donc au fond ce n'est pas si mal.

Pour ce qui est de la cohérence interne du scénario de départ j'ai un peu de mal. Pour moi, Moffat est un scénariste qui peu avoir des idées audacieuses, parfois très bonnes, parfois plus mauvaises, mais qui a du mal à les exploiter correctement. Étrangement, The Day of the Doctor semble moins contredire Russel T Davies que tout ce que Moffat a fait lui-même depuis qu'il a pris les rennes de la série.

Durant toute la vie du onzième Docteur, une organisation secrète a en vain tenté de l'empêcher d'atteindre Trenzalore, car le jour où cela devait se produire il permettrait à une entité d'ouvrir son tombeau, lequel renferme une "citatrice temporelle" permettant d'accéder à sa vie entière. De cela il devait en résulter une terrible menace pour l'Univers. OK. Que s'est-il passé finalement ? La Grande Intelligence a effectivement failli détruire une bonne partie de l'Univers en "inversant ses victoires passées" et en le tuant plus tôt dans son existence. Sauf que Clara a renversé la situation 2 minutes plus tard, donc j'ai du mal à imaginer comment "quelqu'un" en dehors de Strax, Vastra et Jenny, ait eu vent de la chose et décidé de créer une machination spatio-temporelle pour contrer spécifiquement l'attaque de la GI. En revanche, à la fin de l'épisode le Docteur retourne dans son propre flux temporel et se retrouve face à face avec le "Docteur oublié", celui-là même qui a combattu dans la Guerre du Temps.

En toute logique, et compte tenu de la réaction de 11, on pouvait penser que c'était précisément ça la menace que le Silence voulait prévenir. Le flux temporel du Docteur était une porte ouverte sur le plus atroce conflit de l'Univers, un défaut dans le verrou temporel censé préserver l'issue du conflit. A présent, le Docteur et Clara étaient plongés en plein cœur des événements (puisque que par définition le "Docteur oublié" est né et est mort pendant la guerre), modifiant le cours des choses par leur seule présence, et permettant éventuellement à toutes les horreurs de la guerre de s'échapper de la bulle temporelle (si une "plaie" peut être pénétrée, elle peut aussi saigner).

Et bien non, pas du tout. Au début de The Day of the Doctor, on découvre qu'après avoir retrouvé Clara, le Docteur est tout simplement sorti de son flux temporel, sans qu'on sache comment, et a repris une vie normale. Seule conséquence : le Docteur parle désormais tout le temps de son passé à sa compagne qui sait maintenant tout de lui (sans doute même plus que River). Du coup Moffat est obligé de trouver une autre explication pour sa réunion avec 10 et le Docteur oublié, alors même que tout aurait pu découler logiquement de l'épisode précédent.

D'ailleurs, pour en revenir au Silence, on en vient à se demander pourquoi il existe. Au final, il ne s'est rien passé de si terrible à Trenzalore quand la question a été posée. La question est alors de savoir si cette histoire de prophétie n'était pas un gros mytho pour convaincre le Docteur de se laisser tuer. Compte tenu de ce qu'on en a vu, il parait de plus en plus probable que l'ordre du Silence n'avait pas du tout pour but d'empêcher quoi que ce soit de néfaste lié à l'avenir du Docteur, mais au contraire de permettre aux Silencieux ou à l'entité qui se cache peut-être derrière eux d'éliminer le seul être capable de s'opposer à leurs noirs desseins quels qu'ils soient.

Enfin bref, malgré cela, l'épisode des 50 ans apporte quand même une belle perspective d'évolution pour la série. Moffat a réussi à tourner la page de la Guerre du Temps en nous promettant le retour de Gallifrey. Le Docteur est libéré de sa culpabilité, on en aura donc fini avec l'histoire du "Dernier Seigneur du Temps" qui commençait à devenir lassante. Tôt ou tard, on pourra voir le grand retour de la plus ancienne civilisation de l'Univers, et son évolution après guerre. Bientôt les scénaristes pourront utiliser n'importe quel Seigneur du Temps des classiques dans leurs histoires, voire en créer de nouveaux. Voilà qui est prometteur.

Enfin mention spéciale pour l'apparition assez émouvante de Tom Baker dans le rôle inattendu d'une incarnation future (le Docteur apprendra donc un jour à contrôler ses régénérations !)
Modifié en dernier par Malohkeh le 25 Nov 2013, 17:29, modifié 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Michel
Gallicasteur
Gallicasteur
Messages : 1105
Enregistré le : 12 Juin 2010, 17:15

Re: 7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar Michel » 25 Nov 2013, 11:06

Malgré tous les WTF plombent le scénario de The Day of The Doctor, celui-ci s'en sort plutôt pas mal comme épisode anniversaire. Je vais même vous dire que j'ai même très bien aimé. Peut-être qu'entend que fan je n'ai pas assai de recul pour en juger la bête, préfèrent être satisfait du fan-service éparpiller dans c'est 75 minutes.

"Mais vraiment quel est l'intérêt de l'histoire de voir Clara, professeur (a bon ?) sortir du collège d'Ian & Barbara ... ?"

Passent au scénario, Il y a du très bon comme du n'importe nawak. Il y plaint mal de petites idées mie bout à bout, forment quelque chose de vraiment sympa. la rencontre entre les 3 docteurs est au final vraiment bien emmenai et ont à vraiment droit à des échanges vraiment savoureux entre eux (même si la comparaison des tournevis sonique fait plus comparaison de taille de pénis qu'autre chose). L'histoire du complot Zygons et des tableaux c'est vraiment bien pensé, dommage qu'il y est pas de réelle conclusion, tout le reste semble sombré dans le flux. Peut-être que Moffat prévoit quelque chose pour les épisodes à venir, ça m’étonnerait pas.

Il y a le retour de Rose Tyler / Bad Wolf / le moment, va savoir quoi. Même si je trouve que ce personnage apporte vraiment quelque chose de métaphysique au récit, il faut bien l'avoué que Moffat nous refait le coup de la carte magique avec River Song dans The Name of The Doctor. Rose Tyler dans The Day of The Doctor c'est un "Putain de facilité scénaristique"!!

Pour un type qui est censé faire une histoire sur le retour des Zygons dans la nouvelle série, Ba dit donc, je crois que le père Moffat n'a pas vu Terror of the Zygons, car il en fait n'importe quoi. Je juge par leurs looks, je les trouve même super-réussis. Mais il faut savoir qu'un Zygons a besoin de maintenir en vie son hôte inconscient dans une sorte de cabine afin de maintenir une sorte de lien pour que celui-ci puisse prendre son apparence. Sauf que là, on voit des Zygons se balader en Kate ou en scientifique Cosplayer de Tom Baker avec leur orignal dans la nature. Ça rentre en complète contradiction avec Terror of the Zygons, où le 4e Docteur libéré des humains fessent perdre au Zygons leur camouflage dans la même occasion. On peut penser qu'ils ont entre-temps fait évoluer leur technologie, mais rien n'est précisé.

Conclusion même si je semble en dire beaucoup de mal, je trouve que the Day of the Doctor réussi vraiment à être show divertissent qui réussit aux la mains son but premier : un hommage.
Image

Avatar de l’utilisateur
Malohkeh
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 94
Enregistré le : 10 Nov 2013, 10:11

Re: 7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar Malohkeh » 25 Nov 2013, 19:24

lulujoy a écrit :On voit Capaldi. On sous-entends que les Docteurs du futur sont venus aussi, mais il n'y a jamais que lui. Dernier Docteur?


Il n'est pas dit que TOUS les Docteurs du futur sont venus. Au pire, le QG gallifreyen pense que c'est le cas car avec 13 incarnations, on a un set complet. A la fin de l'épisode, on a l'apparition d'un Docteur situé encore plus loin dans le futur joué par Tom Baker. Dans le dialogue avec 11, il lui dit bien "peut-être que j'ETAIS toi" et que bientôt le Docteur "revisitera" ses visages préférés, sous-entendu que certaines de ses incarnations futures ressembleront à ses incarnations passées. Tom Baker ne représente donc pas dans cette scène le quatrième Docteur, mais un Docteur post-Capaldi qui a pris l’apparence de 4. Donc, Moffat ne condamne pas Capaldi a être le dernier Docteur.

doctor222 a écrit :Alors qu'est ce qui ne va pas avec cette épisode. Et bien c'est très simple. Moffat détruit tout ce qu'il y a au dessus. Si sa volonté était de faire revenir les seigneurs du temps dans la série, il se trouve que c'ets fait d'une manière bien maladroite.


Je suis d'accord sur le fait que c'est fait maladroitement. A mon sens, il aurait mieux valu qu'une fraction seulement des Seigneurs du Temps survive à la Guerre. Néanmoins, je pense qu'il était temps qu'ils reviennent durablement dans la série, car cette histoire de "Dernier Seigneur du Temps" commençait à tourner un peu un rond.

A vrai dire, après avoir vu The Doctor's Wife, où le Docteur affirme clairement que des Seigneurs du Temps pourraient avoir survécu dans un Univers parallèle (ce qui est maintenant avéré), je m'étais fait mon propre petit scénario dans un coin de ma tête. Une civilisation parmi les plus avancée de l'Univers (non définie) comprenant que l'Univers courrait droit à sa perte avec la Guerre du Temps aurait projeté de créer son propre univers de poche et d'y transférer tout son système solaire. Le Docteur aurait eu vent de la chose et prévenu des opposants à Rassilon et à l'Ultime Sanction sur Galliffrey (genre Romana et des renégats jugés indignes de réaliser l'ascension, à l'instar du Maître) afin qu'ils se réfugient sur cette planète. Au Dernier Jour de la Guerre, le Docteur aurait fini par déclencher le Moment, mais sans savoir si oui ou non les aliens avaient eu le temps de s'échapper dans leur Univers de poche.

A l'époque je m'imaginais que l'utilisation du Moment était censée avoir détruit une bonne partie de l'Univers et pas seulement le coin de Gallifrey comme le suggère The Day of the Doctor, ce qui aurait facilement justifié cette incertitude. Le Docteur aurait donc bien été coupable d'un génocide de dimension cosmique (et pas "seulement" planétaire !) mais aurait pu conserver un infime espoir que des Seigneurs du Temps aient survécu hors de l'Univers connu. Il n'aurait jamais trouvé le courage de les rechercher, en partie parce que le TARDIS n'est pas vraiment adapté aux voyages inter-dimensionnels (d'après ce que j'ai vu jusqu'à présent), en partie par peur que tout le monde soit mort, et en partie par peur du jugement des derniers survivants de son espèce.

Dans mon esprit le plan aurait bien évidemment fonctionné, ce qui aurait également ouvert la porte à un retour des Seigneurs du Temps, mais a des Seigneurs du Temps à la fois très différents de ceux de l'ancienne série et des partisans de Rassilon vus dans The End of Time.

Bah après je ne suis pas scénariste et encore moins showrunner, donc bon, je fais comme tout bon fan, mon histoire, je m'assois dessus !
Image

Avatar de l’utilisateur
RonHedge904
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 104
Enregistré le : 21 Aoû 2012, 10:02
Localisation : morbihan

Re: 7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar RonHedge904 » 25 Nov 2013, 20:03

Cet épisode, je l'ai trouvé bien à la première vision mais en réfléchissant, certaines incohérences me font un peu tiquer. Je m'explique

Quid de l'invasion des Zygons ? du manipulateur de vortex ? de la timeline du Docteur ? et j'en passe

D'abord, je n'étais pas si excité que ça par cet épisode. Le trailer ne m'a pas plus donné envie que ça et la première préquelle m'a beaucoup plu mais que à cause de eight et des sisters of karn. Et j'ai pas compris non plus qu'est-ce que john hurt faisait là. Ca aurait vraiment tué moffat de demander à McGann de venir ? C'est dit partout que la time war c'est eight, en plus john hurt ne fait rien puisqu'il se régénère à la fin de l'épisode. Son existence était donc justifiée uniquement pour la time war et pour y mettre fin. Donc, McGann aurait été aussi bien et ça aurait fait plus de budget pour l'épisode en lui-même

Cet épisode est aussi rempli de fan-service à outrance. Déjà quand j'ai entendu david tennant et billie piper je me suis dit "oh non, pas ça, on va encore être spammé de fan-art de rose et ten à poil, pitié". Et malheureusement, c'est quasiment exactement ce qui est arrivé (le "I don't wanna go" était vraiment de trop).

Les incrustations étaient vraiment mal faites à la fin, ils ont même pas été foutu de demander à McGann alors qu'il est encore bien physiquement et à la place on a une foutue image du téléfilm

Conclusion : si vous voulez vraiment fêter les 50 ans, écoutez Light at the End, et regardez An Adventure InSpace and Time et the Five(ish) Doctors
Image

Galax
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 28
Enregistré le : 26 Avr 2013, 15:35

Re: 7x14 - The Day of the Doctor

Messagepar Galax » 25 Nov 2013, 22:28

Personnellement, l'histoire de la guerre du temps depuis 7 saisons ça commençait à peser, ça ne se résumait qu'à un potentiel inexploité (le retour des Time Lords dans End of Time est quand même facile et expédiée même s'il reste sympathique en soi).
La série se doit d'avancer. La nouvelle quête lancée promet du lourd. Et je ne vois aucune incohérence majeure. L'amnésie des Docteurs sauf du plus âgé, c'est quelque chose de courant dans les épisodes multidocteurs (enfin il me semble) car c'est le seul moyen de se les faire rencontrer et de nous offrir du spectacle. "Hurt aurait pu être joué par Eight" ou bien "Hurt aurait dû être plus méchant" ou encore "On aurait pu rencontrer Ten depuis la fin de Name" ça ce sont pas des incohérences mais des souhaits de fans qui n'ont pas été réalisés car on ne peut pas satisfaire tout le monde. Les Seigneurs du temps ne sont pas tous obscurs. Le Docteur n'a jamais regretté de mettre fin aux actes du Consul et des politiciens, il a regretté d'avoir sacrifié des milliards d'innocents et d'enfants avec, c'est très différent. Pour une fois qu'il peut à la fois sauver son peuple ET empêcher les mauvais Time Lords de devenir des Dieux en les envoyant dans un autre Univers, je ne vois pas pourquoi il s'en priverait. Dans End of Time il ne pouvait pas sauver à la fois son peuple et l'Univers, donc il n'a eu d'autre choix que de les renvoyer d'où ils venaient.
Pour moi ni End of Time ni Day of the Doctor ne sont incohérents, après on peut toujours débattre mais bon.

Sinon j'ai trouvé juste l'histoire des Zygons un peu lourde, fun mais qui n'avait pas de rapports avec le reste. Globalement ce n'est pas LE meilleur épisode de la série mais il était pas mal du tout quand même, un bel anniversaire qui arrive à rendre hommage + à lancer un nouvel arc prometteur ;) (même s'il faudrait peut-être qu'on en finisse vite fait avec les Silences dans le Noël...)


Retourner vers « Saison 7 - 2011/2012 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité