1x06 - Fear Itself

Avatar de l’utilisateur
DW19632013
Sonic Screwdriver : Niveau II
Messages : 368
Enregistré le : 06 Juin 2012, 17:27

1x06 - Fear Itself

Messagepar DW19632013 » 01 Juil 2012, 13:13

1x06 - Fear Itself

Image

Résumé :

La population de Londres est prise de panique, sans raison apparente. Pendant ce temps, Darius découvre, dans un terrain vague, une armoire qui donne vie à vos peurs les plus grandes...

Anecdotes :

- L'armoire magique qui contient les plus grands cauchemars des personnages est une allusion à la légende du croque-mitaine, qui est supposé se nourrir de la peur des enfants et se cacher dans les endroits sombres (sous le lit, etc).
- La présence, dans un terrain vague londonien, d'une boîte en bois qui est plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur rappelle le tout premier épisode de Doctor Who, "An Unearthly Child" (1963).
- K-9, quand il ressent de la peur pour la première fois, voit un guerrier Jixen: les Jixens auraient-ils été impliqués dans la Guerre du Temps, dont K-9 pourrait être un rescapé?
- Lorsque Drake enlève son gant, on peut voir qu'il a une main métallique. Serait-il un cyborg?
- Le Prof déclare que l'incendie de Londres, en 1666, a été créé par la peur des habitants suite à l'épidémie de peste bubonique. Dans la série Doctor Who, c'est le Cinquième Docteur qui déclenche l'incendie en s'opposant aux Terileptils ("The Visitation", 1982).

Fiche technique :

ACTEURS :

K-9 ... John Leeson (Voix)
STARKEY ... Keegan Joyce
JORJIE TURNER ... Philippa Coulthard
DARIUS PIKE ... Daniel Webber
PROFESSEUR ALISTAIR GRYFFEN ... Robert Moloney
JUNE TURNER ... Robyn Moore
DRAKE ... Connor Van Vuuren
CLOCHARD 1 ... Brian Vaughan
CLOCHARD 2 ... Nick Nelid
JIXEN ... Tarek Beheiry
CCPC ... Josh Norbido, Dane Paltman, Eugen Bekafigo & Jason McNamara

EQUIPE TECHNIQUE :

PRODUCTEURS ... Penny Wall, Richard Stewart & Simon Barnes
PRODUCTEURS EXECUTIFS ... Jim Howell, Grant Bradley & Steve Robbins
REALISATEUR ... Karl Zwicky
SCENARIO ... Everett DeRoche & Graeme Farmer
STORY PRODUCER ... Greg Walters
SCRIPT EDITOR ... Anthony Morris
ADAPTATION SCRIPT ... Michaeley O'Brien
SCRIPT SUPERVISOR ... Sue Ketchington
COACH DIALOGUES ... Peter Kent
DIRECTEUR PHOTOGRAPHIE POUR LA SERIE ... Ben Nott
DIRECTEUR PHOTOGRAPHIE POUR L'EPISODE ... Tony O'Loughlan
CREATION DECORS POUR LA SERIE ... Jon Dowding
CREATION DECORS POUR L'EPISODE ... Adam Head
EFFETS VISUELS ... David Napier
CREATION MAQUILLAGE ... Sharon Robbins
DISTRIBUTION POUR LA SERIE ... Faith Martin et associés
DISTRIBUTION POUR L'EPISODE ... Lisa Maloney
MUSIQUE ... Christopher Elves
THEME MUSICAL K-9 ... Michael Lira
ENREGISTREMENT AUDIO ... Ian Grant
DESIGN SONORE ... Warren Pearson
CREATION COSTUMES ... Joanne Thompson
MONTAGE ... Russell Maggs
DIRECTION TRANSPORTS ... Alister Ward


Lien :
http://www.gallifrance.fr/dw.php?p=fiche-k9&id=6

Critique de Dw19632013 :

Beaucoup moins de prises de position politiques dans cet épisode, qui s'adresse sans doute à un public un peu plus jeune que celui de l'épisode précédent. Le thème, ici, c'est la peur: est-il normal d'avoir peur? Et surtout, comment surmonter ses peurs?

Sur le fait qu'il est normal d'avoir peur, ce qui a été bien pensé, c'est de montrer dès le départ que même le "dur à cuire" Darius avait peur du noir. Cela nous laisse un seul personnage sans peur: K-9, qui considère que les sentiments sont "un défaut de fabrication" chez les êtres humains, un peu à la manière des Cybermen. Mais à la différence de ces derniers, le petit K-9 est curieux et demande des explications au Prof sur ces "sentiments" qu'il ne comprend pas: "je veux apprendre", dit-il. Le Prof explique que les sentiments permettent d'ajouter beaucoup de nuances à ce qui serait autrement un système binaire comme celui de K-9 (oui ou non, pas d'autres réponses possibles).

Deux conclusions arrivent alors au cours de l'épisode: "il est normal d'avoir peur" et "les sentiments ont leur utilité". Celui qui refuse d'admettre sa peur, Drake, se retrouve coincé dans un face-à-face agressif avec l'armoire. Par certains aspects, cet épisode me rappelle un peu "The Happiness Patrol", une histoire du Septième Docteur sur l'acceptation des sentiments de peur et de tristesse.

Enfin, deux autres idées intéressantes. La première vient de Starkey et Jorjie, qui déclarent que s'amuser permet d'oublier sa peur, plutôt que d'essayer en vain de la combattre frontalement: la série, en tant que divertissement, se réaffirme donc comme un moyen d'aider les plus jeunes à surmonter leurs peurs. La deuxième idée vient du Prof: ce qui importe, ce n'est pas qu'il y ait quelque chose ou non, mais c'est que les gens pensent qu'il y a quelque chose. Cela rappelle ce qui est maintenant un fil rouge de la série: contrôlez les esprits et vous contrôlez la réalité (un argument fort qui peut aussi montrer la puissance des oeuvres de fiction dans notre monde).
Image

Retourner vers « Saison 1 - 2009 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité