7C2 - The Ultimate Foe

Tout les topics officiels des épisodes de la saison 23 de la série classic.
Avatar de l’utilisateur
doctor222
Seigneur du Temps
Seigneur du Temps
Messages : 1178
Enregistré le : 20 Sep 2009, 11:05
Localisation : Paris
Contact :

7C2 - The Ultimate Foe

Messagepar doctor222 » 19 Juin 2011, 10:21

7C2 - The Ultimate Foe

Image

Résumé de l'histoire :

Alors que le Tribunal s'apprête à condamner le Docteur, celui-ci est secouru par l'intervention du Maître! Le Seigneur du Temps renégat révèle que le procès est une manigance des Gallifreyens, qui cherchent à cacher une décision peu éthique de la part du Haut Conseil. Le Docteur aurait été témoin des effets de cette décision et devrait donc être éliminé pour que les Seigneurs du Temps puissent sauvegarder leur réputation. Le Tribunal aurait alors fait appel au Valeyard, une future incarnation des instincts les plus sombres du Docteur, et lui aurait promis toutes les incarnations à venir du Docteur s'il arrivait à le faire condamner à mort... Comment le Docteur va-t-il pouvoir s'en sortir face au Valeyard et aux Seigneurs du Temps? Peut-il faire confiance au Maître?

Anecdotes :

- Ce fut la dernière apparition de Colin Baker en tant que Docteur, bien qu’il n’en était pas au courant lors du tournage. Baker a été licencié par la BBC, et bien qu’il ai été invité à revenir pour une dernière histoire en 4 parties qui aurait expliqué sa régénération, il a décliné l’offre.
- A l’origine, Robert Holmes aurait dû écrire les deux épisodes, mais il mourut avant d’avoir fini. C’est donc Eric Saward qui a fini le second épisode d’après les notes de Holmes. Cependant, le dernier plan aurait dû être un cliffhanger laissant le suspens quand à l’issue de la bataille entre le Docteur et le Valeyard. Il a été refusé par John Nathan-Turner. Le documentaire inclus dans la version 2008 du DVD nous apprend que cela a déclenché une dispute entre John Nathan-Turner et Saward, conduisant ce dernier à démissionner. John Nathan-Turner a donc engagé Pip et Jane Baker pour écrire la conclusion de l’épisode.
- Cette histoire est aussi connue sous le nom “Time Inc.”
- La dernière partie dure près d’une demi-heure. A la fin du montage, l’équipe a découvert qu’elle était trop longue, mais John Nathan-Turner a négocié un allongement de 5min de la plage horaire de la série cette semaine de façon à ce qu’un maximum d’éléments puissent être gardés.
- Un court extrait est montré à la fin de l’histoire , révélant que Peri n’est pas morte, et qu’elle s’est enfuie pour devenir l’épouse du roi Yrcanos. D’après le commentaire de Colin Baker dans le DVD de 2008, cette scène est née d’une de ses questions, demandant utopiquement si Peri était vraiment morte à la fin de Mindwar, couplé à la réaction très négative du public.
- A la toute fin, le Valeyard casse la règle du quatrième mur en regardant directement la caméra en s’exlaffant.
- C’est la dernière apparition des Seigneurs du Temps en tant que civilisation pendant 23 ans. Ils seront tous tués lors des événements précédents la saison 1 de 2005, laissant le Docteur comme seul survivant. Ils retourneront dans la série 4 ans plus tard dans “The End of Time/La prophétie de Noël”.
- Cette histoire contient la dernière référence télévisée aux Sontariens jusqu’à leur apparition dans la nouvelle série, 22 ans plus tard.

Fiche Technique :

ACTEURS :

LE DOCTEUR ... Colin Baker
MEL ... Bonnie Langford
LE VALEYARD ... Michael Jayston
L’INQUISITRICE ... Lynda Bellingham
LE MAITRE ... Anthony Ainley
SABALOM GLITZ ... Tony Selby
POPPLEWICK ... Geoffrey Hughes
LE GARDIEN DE LA MATRICE ... James Bree
PERI ... Nicola Bryant (flashback)
YRCANOS ... Brian Blessed (flashback)

ÉQUIPE TECHNIQUE :

SCÉNARISTE ... Pip, Jane Baker & Robert Holmes
RÉALISATEUR ... Chris Clough
PRODUCTEUR ... John Nathan-Turner
ASSISTANT PRODUCTION ... Jane Wellesley
PRODUCTEUR ASSOCIÉ ... Angela Smith
SCRIPT EDITOR ... Eric Saward
COSTUMES ... Andrew Rose
DÉCORS ... Michael Trevor
MAQUILLAGE ... Shaunna Harrison
MUSIQUE ... Dominic Glynn
EFFETS SONORES ... Dick Mills
ARRANGEMENT DU THÈME ... Dominic Glynn
MUSIQUE DU GÉNÉRIQUE ... Ron Grainer
EFFETS VISUELS ... Kevin Molloy


Liens :
http://www.gallifrance.fr/dw.php?p=fich ... who&id=148
Image
Image
Gallifrance - Fan Club Doctor Who Français
http://www.gallifrance.fr
Imageif

Avatar de l’utilisateur
Les Pommes c'est bon
Sonic Screwdriver : Niveau II
Messages : 435
Enregistré le : 15 Juin 2012, 18:04
Contact :

Re: 7C2 - The Ultimate Foe

Messagepar Les Pommes c'est bon » 25 Juil 2012, 00:48

Je ne savais pas vraiment où poster ceci, mais après avoir terminé de voir l'intégralité des épisodes du 6ème docteur, j'avais envie de poster une sorte d'avis d'ensemble sur son ère ; et ce topic, consacré à sa dernière aventure, me semble le plus adapté.

Parlons premièrement du docteur ; je savais que Colin était fort peu apprécié, stagnant le plus souvent en bas des "favorite doctor pool" avec McGann, et que son ère est considérée comme l'un des pires bordels de l'histoire du show, on-screen comme off-screen ; après m'être un peu documenté sur les behind the scenes, j'ai commencé le visionnage, et je dois dire que j'adore le sixième docteur.

Sisi.

J'adore sa façon sonore et souvent quasi-agressive de s'exprimer, j'adore son aspect ronchon qui cache un certain bon fond, j'adore sa façon de délivrer ses répliques, j'adore ses mimiques, j'adore le contraste complet qui forme avec la plupart des autres docteurs, particulièrement le cinquième duquel il est le successeur direct !

J'apprécie même son costume ! Totalement over-the-top, quasi-kitchissime et instantanément reconnaissable, je trouve qu'il sied le personage à merveille, tout en offrant un certain contraste avec sa personnalité ; on avait demandé à l'équipe de production de rendre le docteur plus sombre, ça a plus ou moins marché, mais le résultat était clairement visible x).

Je souhaite mettre quelque chose au clair : Souvent, très souvent, j'ai trouvé que le sixième docteur, l'acteur comme le personnage, était le meilleur élément de l'épisode.

Et dire qu'apparemment, Colin Baker est à son meilleur dans les dramas audios, dont certains sont des adaptations que je désirais de la "saison perdue" qui avait l'air vraiment pas mal (retour du celestial toymaker **).

Son personnage y serait un peu différent, pour le meilleur, apparemment... J'ai hâte d'écouter tout ceci !

Sur-ce, passons à quelques rapides ressentis sur ses épisodes (ça spoile bien, hein) :

The Twin Dilemma : J'ai très rapidement connu sa réputation, et je n'ai pas été déçu ! Mention spéciale à la vitesse à laquelle le docteur fait un tour à 180° avec cette incarnation, et à la plupart des scènes ayant un rapport au plan du méchant, qui ont un petit côté "so bad it's good".
Le jeu d'acteur des jumeaux m'a marqué, je ne sais pas pourquoi.
Enfin, leurs scènes restent supérieures [url]à la fille qui tente de donner un coup de pied au myrka dans warriors of the deep x).[/url]
Attack of the Cybermen : J'ai bien aimé cette histoire. Le sixième réparant le circuit caméléon est une touche fun. Pas grand chose à ajouter sinon ; une entrée agréable dans la première saison de Colin Baker.

Vengeance on Varos : J'ai beaucoup aimé cette histoire ; les décors, l'ambiance, le côté dystopique, Sil, méchant intéressant si il en est (fun fact : l'acteur a fait un documentaire sur un chef viking qui aurait eu le même handicap que lui)... C'est relativement violent pour du doctor who par contre, je comprends que la série ait été critiqué à ce niveau là.

The Mark of the Rani : Vous voyez, je me disais que la période du sixième n'était pas si mal, et, malgré un départ douloureux, le reste était franchement sympathique, et que les critiques venaient sans doute plus du personnage du docteur que d'autre chose.
Puis j'ai vu cet épisode ; pas hideux, mais franchement plat, et avec des dialogues assez étranges (“Murderous would be more apt”... de la bouche de Péri Oo ?).
Entre ça et dimensions in time, la Rani fut pas gâtée.
Les décors sont très jolis par contre.

The Two Doctors : J'attendais beaucoup de celle-là, une histoire avec un duo de docteurs pareil, après tout !...
J'ai été très déçu. Pour faire court, j'ai eu l'impression qu'on pouvait remplacer two par un type lambda kidnappé par le méchant aux gros sourcils sans que ça change fondamentalement l'histoire, une occasion ratée quoi.
Enfin, y'a un two vieilli en couleur dedans, qui interagit certe peu avec six, mais bon, c'est toujours ça de pris, hein.

Timelash : Une certaine réputation ici également, et une plus proche de celle de Dimensions in time que de City of death...
J'aime bien le maquillage du méchant.

Revelation of the Daleks : Peut-être la meilleure histoire avec Baker, qui est, ironiquement, peu présent.
Des thèmes assez sombres ici, ça aide à comprendre les critiques (cf Vengeance on Varos). Mais une histoire sacrément bonne !

The Trial of a Timelord : Ambitieux, pas toujours extrêmement réussi, mais bon, ils ont essayé, et certains concepts sont vraiment intéressants (le valeyard pour ne citer que lui).
Les passages entre scènes d'épisodes plus modestes/scènes dans le tribunal peuvent un peu faire sortir de l'histoire, mais sont par moment assez croustillantes, enfin, si l'on apprécie la personnalité du sixième docteur ; ça permet aussi quelques sympathiques opportunités, comme le ligne sur l'inutilité des scènes montrées au début de la deuxième histoire qui caresse le quatrième mur, ou le faux tribunal dans la matrice vers la fin.

En un peu plus de détails :

The Trial of a Timelord : The Mysterious Planet : Sympathique ; le sixième est moins dur qu'avant avec Péri, on sent que durant l'éllipse entre cette aventure et la saison précédente, ils se sont rapprochés. Oh, et y'a Sabalom Glitz. Le coup des livres sacrés est bien plaisant, la scène de la lapidation et voir le docteur réagir à ses propres "coups de génie" sont des choses merveilleuses.
Ça pose le mystère sur l'emplacement de la Terre et quelques autres trucs qui reviendront plus tard ; ça commence plutôt bien !

The Trial of a Timelord : Mindwarp : Gros bourrin qui gueule passe d'extrêmement lourd à assez drôle plutôt rapidement. L'histoire ne révolutionne rien mais est sympathique, il y a Sil, ce qui est toujours bon, et des décors qui massent la rétine.
La mort de Péri est franchement quelque chose de marquant, Nicola Bryant fait vraiment un bon job, et d'un point de vue scénaristique, c'est bien ficelé ; en se croyant abandonnée du docteur et subissant une opération peu ragoûtante, elle a peut-être eu l'un des destins les plus horribles de l'histoire des compagnons... Touchant.
Mais apparemment, la mort du type qui avait écrit l'avant dernière partie de l'arc sans avoir fini la dernière à fait que celle-ci fut écrite par le couple Baker, qui ont commis The Mark of the Rani, entre-autre, et l'ont "ressuscité"...
Apparemment, Nicola Bryant était frutrée de ceci. Moi aussi.
Puis, au final, finir avec gros bourrin qui gueule est assez débectant...

Enfin, tout ceci n'est arrivé qu'après ; ça continuait plutôt bien !

The Trial of a Timelord : Terror of the Vervoids : Pas terrible je trouve, sans doute la plus mauvaise partie du tout. Écrit pas le couple Baker aussi (qui n'ont aucun rapport avec four et six au passage)...
Le design des vervoids est assez particulier disons.
Oh, et concernant Mel... Je la trouve pas si horrible en tant que companion, sans être tout autant un personnage exceptionnel. Elle précède Ace aussi, ça n'aide pas. Mais sa coupe de cheveux est cool.

The Trial of a Timelord : The Ultimate Foe : Une conclusion sympathique, l'intérieur surnaturel de la matrice m'a bien plut, tout comme le twist sur la valeyard !
J'ai quelques problèmes avec l'écriture de la dernière partie mais bon, couple Baker oblige...

Je m'excuse d'avance si ce post contient quelques phrases/morceaux d'orthographes boiteuses, ce post étant comme souvent chez moi posté à plus d'une heure du matin, et je vous laisse sur les épicissimes derniers mots de six :
"Carrot juice, carrot juice, carrot juice."

Avatar de l’utilisateur
Bonaventure
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 49
Enregistré le : 18 Avr 2013, 09:10
Contact :

Re: 7C2 - The Ultimate Foe

Messagepar Bonaventure » 10 Mai 2013, 22:24

Je viens de finir Trial of a Time Lord, je me suis régalé ! Je n'ai vu que ces épisodes de Six, mais qu'est-ce qu'il est bon ce docteur ! J'ai hâte tenter les audios avec lui maintenant... Faudra que je me renseigne sur le pourquoi il n'était pas très populaire par rapport aux autres, parce que je trouve la partition de Colin Baker impeccable (en tout cas sur le peu que j'ai vu).
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
doctor222
Seigneur du Temps
Seigneur du Temps
Messages : 1178
Enregistré le : 20 Sep 2009, 11:05
Localisation : Paris
Contact :

Re: 7C2 - The Ultimate Foe

Messagepar doctor222 » 11 Mai 2013, 08:12

C'est une excellente histoire. Mais son manque de popularité et plus du aux histoires qu'on lui a fait jouer plutôt qu'à son jeu d'acteur (voir par exemple The Twin Dilemma). Et puis les audiences diminuait aussi.

J'avoue que je connais moins bien cette partie de la série (je n'ai que The Two Doctors et Trial avec lui). Il me semble aussi que c'est à ce moment là que la série a changé de format pour des épisodes de 45 minutes. Mais je me trompe peut être.

en tout cas Colin Baker est excellent dans le rôle, en particulier dans les audios, car ce sont aussi de bonnes histoires.
Image
Image
Gallifrance - Fan Club Doctor Who Français
http://www.gallifrance.fr
Imageif

Avatar de l’utilisateur
Bonaventure
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 49
Enregistré le : 18 Avr 2013, 09:10
Contact :

Re: 7C2 - The Ultimate Foe

Messagepar Bonaventure » 11 Mai 2013, 09:57

C'est quand même dur qu'on puisse lui reprocher des histoires faibles, il était pas le scénariste non plus ! Pareil pour les audiences, si les histoires étaient pas terribles ce n'est quand même pas de sa faute...

Comme toi, je n'ai pas vu beaucoup d'épisodes de cette période, mais vraiment vu sa réputation je craignais le pire (je l'imaginais même limite fou-imprévisible, mais ça c'est à cause de son costume de Joker) et j'ai vraiment été surpris par son jeu. C'est sans doute celui qui m'a fait le plus rire aussi : )

Bref, une fois fini mon run audio Eight, je vais aller piocher dans ses aventures Big Finish, c'est obligé : D
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Archivist
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 959
Enregistré le : 03 Nov 2012, 18:26
Localisation : France
Contact :

Re: 7C2 - The Ultimate Foe

Messagepar Archivist » 11 Mai 2013, 12:16

Colin Baker s'est retrouvé avec des scripts moisis, un Docteur fou, un show runner ambigu, un costume... spécial, Michael Grade qui voulait sabrer la série, et il s'est fait huer par les fans. Un de ses fils est mort peu après qu'il ai pris le rôle mais il a continué, alors que même sur ce sujet les fans ont dit des trucs horribles. Grade l'a viré comme un ma propre et Colin a continué à défendre la série en faisant de la promo, en allant dans les conventions de son propre chef, il a toujours été adorable avec les fans. Colin Baker est un héros au cœur immense.
Image
There is always evil to be fought. Evil thrives on neglect. Evil thrives on ignorance, on apathy, on hypocrisy. It thrives wherever we allow these things to grow unchallenged. It thrives wherever we turn our face away from need. Wherever we close our eyes, evil thrives.
http://karma-and-flares.tumblr.com

Avatar de l’utilisateur
doctor222
Seigneur du Temps
Seigneur du Temps
Messages : 1178
Enregistré le : 20 Sep 2009, 11:05
Localisation : Paris
Contact :

Re: 7C2 - The Ultimate Foe

Messagepar doctor222 » 11 Mai 2013, 12:33

Je confirme. Quand tu le rencontre en convention, il prend le temps de discuter avec toi. Et discuter réellement.
Image
Image
Gallifrance - Fan Club Doctor Who Français
http://www.gallifrance.fr
Imageif


Retourner vers « Saison 23 - 1986 - The Trial of a Timelord »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité