Page 1 sur 1

N - The Web Planet

Posté : 12 Juin 2011, 09:54
par doctor222
N - The Web Planet

Image

Résumé de l'histoire :

Le TARDIS fait un atterrissage forcé sur un monde désertique à l'atmosphère très légère. Le Docteur reconnaît la planète Vortis, qu'il a déjà visitée, mais s'étonne de la présence de plusieurs lunes dans le ciel. Ce phénomène astronomique est sans doute lié aux changements qui ont lieu sur la planète même: les Zarbi, créatures autrefois peu intelligentes, se sont soulevées contre les Menoptra, qui étaient les habitants principaux de la planète et doivent maintenant se cacher pour survivre. Il semble que les Zarbi obéissent à une force nouvelle, dont l'intellect pourrait surpasser celui du Docteur.

Anecdotes :

- L’histoire eut pour titre de travail The Center of Terror et The Webbed Planet.
- La chorégraphe Roselyn de Winter, qui interprète Vrestin, a conçu la manière de bouger et de parler des Menoptras.
- Les Zarbis furent une tentative de créer des ennemis tout aussi charismatiques que les Daleks. Le scénariste Bill Strutton fut inspiré par ses enfants qui s’amusaient avec des fourmis. À la base, les Zarbis devaient cracher du venin. Spooner remplaça cette capacité par les « Larves canons », ces espèces de mille-pattes imaginés comme étant des Zarbis immatures.
- L’ambiance musicale de The Web Planet a été conçue par le collectif expérimental français Les Structure sonores, qui générait des sons à l’aide de tubes de verre.
- Jacqueline Hill était en vacances lors du tournage du troisième épisode Escape to Danger. Elle n’apparaît donc pas dans l’épisode. Elle ne fut pas non plus créditée au générique. Elle s’en plaignit à la production.
- Dans Escape to Danger, on peut entendre un Zarbi se cogner contre une caméra.

Fiche Technique :

ACTEURS :

LE DOCTEUR ... William Hartnell
IAN CHESTERTON ... William Russell
BARBARA WRIGHT ... Jacqueline Hill
VICKI ... Maureen O'Brien
LES ZARBI ... Robert Jewell, Jack Pitt, Gerald Taylor, Hugh Lund, Kevin Manser & John Scott Martin
VOIX D'ANIMUS ... Catherine Fleming
VRESTIN ... Roslyn De Winter
HROSTAR ... Arne Gordon
HRHOONDA ... Arthur Blake
PRAPILLUS ... Jolyon Booth
HLYNIA ... Jocelyn Birdsall
HILIO ... Martin Jarvis
HETRA ... Ian Thompson
NEMINI ... Barbara Joss

ÉQUIPE TECHNIQUE :

SCÉNARISTE ... Bill Strutton
RÉALISATEUR ... Richard Martin
PRODUCTEUR ... Verity Lambert
ASSISTANT PRODUCTION ... Norman Stewart
SCRIPT EDITOR ... Dennis Spooner
COSTUMES ... Daphne Dare
DÉCORS ... John Wood
MAQUILLAGE ... Sonia Markham
ÉCLAIRAGE ... Ralph Walton
EFFETS SONORES ... Brian Hodgson
ARRANGEMENT DU THÈME ... Delia Derbyshire
MUSIQUE DU GÉNÉRIQUE ... Ron Grainer


Liens :
http://www.gallifrance.fr/dw.php?p=fich ... rwho&id=14

Re: N - The Web Planet

Posté : 15 Juin 2011, 18:54
par Riku Rion
J'ai vu qu'il y avait pas beaucoup de personnes qui aimait cet épisode, mais moi je l'ai vraiment bien aimé ^^

Unique en son genre, c'est le cas de le dire :)

Re: N - The Web Planet

Posté : 30 Avr 2012, 19:57
par mangani
C'est un des épisodes typiques où il faut se mettre dans un certain état d'esprit pour apprécier. Il ne faut pas s'amuser à comparer au rythme et aux effets spéciaux des épisodes modernes, ça s'est sûr, mais c'était quand même osé à l'époque d'essayer de reconstituer une planète et ses habitants. Il y a un effet de flou à la surface pour ajouter à l'étrangeté. Certains ont cru à un moment que les caméras étaient mal réglées mais ils avaient mis de la vaseline sur les lentilles pour obtenir cet effet.

Re: N - The Web Planet

Posté : 02 Aoû 2012, 18:36
par lulujoy
J'en profite que je viens de finir cette histoire pour la critiquer, tant qu'elle est encore bien fraiche dans ma mémoire... J'avais commencer à la regarder pendant mon marathon One, lorsque j'étais en vacances sans Wifi. Et à l'épisode 3, paf, problème de synchronisation des sous-titres: ils arrivait 2 minutes (littéralement) après que les personnages ai parlé. Ennuyant. J'ai laissé tombé.
Hier soir, je me lamentait sur mon sort et mon infortune, comme quoi je ne voulait pas regarder la saison 3 avant d'avoir fini totalement la saison 2, mais que je ne trouvait rien pour résoudre mon problème Web Planet, quand Jon m'a aimablement indiqué que je pouvait synchroniser mes pistes avec VLC. Ben ça. Merci Jon.
Donc je reprend en cet fin d'après midi, avec une synchro quasi parfaite...
Ben moi, j'ai bien aimé cette histoire. Particulièrement la voix des Menoptera (enfin, les grosses abeilles). Peut-être le fait de l'avoir vu en deux fois me l'a fait sembler moins longue (c'est ce qu'on lui reproche en général). Comme je le disait, j'aimais bien les Abeilles, que je trouvait très esthétiques, avec leurs mouvent ultra-précieux, leurs voix extatiques et leurs ailes brillantes. Les fourmis, par contre... étaient un peu bête. Le Docteur s'en sort bien, même si ses essais pour sauver la peau de tout le monde a failli faire foirer le combat entre les Menoptera et l'Animus, sorte de gros parasite... Qui n'est pas sans me rappeler l'Axos dans une histoire du Troisième Docteur.
J'aime de mieux en mieux Vicky quand même. Ça m'a fait bizarre de revoir Ian et Barbara (ou "Hiran et Harbara"), les ayant vu partir un peu plus loin dans la saison... ils me manque un peu, j'avoue.

Bref, j'ai bien aimé the Web Planet. Scénario classique, E.T. sympas, les compagnons toujours aussi bien et le Docteur... tellement Hartnell!

Re: N - The Web Planet

Posté : 11 Nov 2012, 20:32
par lina
Je me souviens avoir cherché ces épisodes sur un autre site streaming (pas limitée par la langue ^^, piti avantage) parce que je trouvais l'image f*ckée...

Voilà en 1 leçon Comment se faire troller par de la vaseline
Merci bonsoir.

J'avais détesté. Au premier visionnage. J'ai haïs ça au deuxième visionnage, et au troisième, j'envisageais de m'acheter une corde pour me pendre si je retombais encore sur cet épisode à voir.
Et faut se dire que malgré ça, c'était pas l'épisode que je haïssais le plus. (Twin Dilemma, puisque vous le demandez si gentiment).

Puis... je suis allée à Londres tantot, et j'ai pu parler avec des fans de la première heure de Doctor Who, qui se souviennent de cet épisode!!! J'y croyais pas trop, pourtant ils m'ont bien parlé des fourmis, de l'hair dryer xD, et des abeilles/papillons menoptra.

Du coup, alors qu'ils étaient contents de reparler de leurs souvenirs de Hartnell et Troughton, voilà que je leur sors le DVD pour leur imposer de le regarder pour qu'ils essaient de me convaincre. Et ils ont réussi à me faire voir cet épisode d'un autre oeil. Effectivement ça a juste excessivement mal vieilli. On est bien d'accord. Mais... tout un univers est créé, jusqu'à l'atmosphère. Et c'est le seul épisode qui le fera d'ailleurs. Puis il y a tout un background aussi plus poussé que pour un autre épisode. Et alors qu'ils en venaient à commenter l'épisode en même temps qu'on le visionnait, ben en fait, j'ai juste pas vu le temps passer...

Oui mes amis, je vous le dis. J'ai aimé The Web Planet au 4è visionnage (à peu de choses prêt). J'ai donc rangé la corde pour le réserver pour Twin Dilemma éventuellement.
Car malgré le fait que la chorgraphie des papillons sous acide me prenne la tête, et que j'ai envie de m'arracher les yeux, j'ai ri du Tardis qui part en virée sur la planète. J'ai ri du troll de One sur Ian (ahhhh Ian... allé les filles toutes avec moi... "IAN, ON T'AIME") au début de l'épisode.

En fait, je le vois avec un sourire un peu de nostalgie... One, Ian, Barbara. Ces trois là me manqueront en tab jusqu'à maintenant encore! Vicki aussi je l'aime bien, c'est pas la question ^^ (J'aime juste pas la façon dont elle part...).

Donc bon faut s'accrocher, mais il reste toujours intéressant à voir. :mrgreen:


Oì! Pis vous êtes fan oui ou non!!!? ;)

Re: N - The Web Planet

Posté : 03 Aoû 2013, 07:37
par The13rdDr
J'avoue que cette histoire est complètement barrée. Les scénaristes ont joué sur le thème "la guerre des insectes". Une histoire très expérimentale, avec les acteurs qui interprètent les Menoptras qui adoptent une gestuelle très "danse contemporaine", les Opteras qui font des petits bonds à cause de leurs costumes serrés aux genoux (cela me rappelle les pathétiques baggys ras-des -fesses tellement bas qu'ils empêchaient certains lascars de courir normalement pour rattraper leur train). L'Animus est assez terrifiant à la fin... Et le coup de la vaseline sur les caméras!... On est vraiment dans les années 60, dans une ambiance expérimentale et quasi-hippie. Une histoire sous acide... Le plus délirant étant la Menoptra qui, apparemment, kiffe grave Ian (ou "Hiran")... un amour assez impossible, techniquement. Ce que j'ai aimé, c'est l'allusion selon laquelle le Docteur va devenir un héros légendaire aux yeux des Menoptras. Cet épisode sème cette idée selon laquelle le Dr va devenir, à force d'aider divers peuples, un héros à travers le temps et l'espace, une idée bien développée dans les épisodes 21° siècle.