La saison 27 telle que vous ne l'avez pas vue

Ici, vous pouvez de sujet autre que Doctor Who, mais aussi de Doctor Who...
Avatar de l’utilisateur
Archivist
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 959
Enregistré le : 03 Nov 2012, 18:26
Localisation : France
Contact :

La saison 27 telle que vous ne l'avez pas vue

Messagepar Archivist » 21 Mai 2014, 11:28

Hello,

voici une traduction du Cartmel Master Plan que j'ai faite sur mon "blog". Je l'avais postée sur Facebook seulement, je vous la propose ici aussi. Le lien original est : http://herebetygers.ghost.io/cartmel-master-plan/

-------


La série dite classic de Doctor Who s'est arrêtée en 1989 au bout de 26 saisons. Cet arrêt n'était pas plannifié, donc le shéma directeur de la prochaine saison avait été écrit. Andrew Cartmel était le script editor de l'époque. Avec les scénaristes Marc Platt et Ben Aaronovitch, Cartmel avait brossé les grandes lignes de l'évolution (et les origines) du Docteur qu'il souhaitait mettre en place dès la saison 27 et dont on retrouve déjà des éléments dans la saison 26. Ce schéma fut plus tard appelé "Cartmel Master Plan".

Les éléments du Cartmel Master Plan furent repris dans plusieurs romans de la série Virgin New Adventures mais on en retrouve aussi des indices dans des romans d'autres séries comme les Virgin Missing Adventures mais aussi des comics et des audios Big Finish. Cette vision des origines du Docteur est plus associée aux romans publiés par Virgin qu'aux romans BBC Books mais ils n'en sont pas exempts.

Le texte qui suit est une traduction de l'annexe 2 du livre de Lance Parkin, A History of the Universe, publié en 1996 chez Virgin Books. Ce livre est une timeline complète de l'univers de Doctor Who. Il est toujours actualisé sous la forme d'un énorme recueil A History : An An Unauthorised History of the Doctor Who Universe publié chez Mad Norwegian Press.

Cette annexe est accompagnée d'une note rédigée par Lance Parkin, que vous trouverez traduite juste après le titre. En 1990, la série des romans Virgin New Adventures n'avait pas commencé. Donc les romans Cat's Cradle: Time's Cucible et Lungbarrow n'avaient pas encore été écrits. Comprenez donc que si ce document peut paraître réchauffé maintenant, il donnait l'impression d'un secret d'état révélé lors de la parution de A History of the Universe.


Gallifrey - notes sur l'histoire de la planète

Ceci est quasiment le texte intégral d'un document intitulé Gallifrey - Notes on the Planet's Background (from ideas prepared for the Doctor Who TV series) par Andrew Cartmel, Ben Aaronovitch et Marc Platt. Ce document, qui a été écrit pour Virgin, est daté du 9 novembre 1990 et est composé de 6 pages et demi au format A4, couverture comprise. Il donne un aperçu de ce que les fans ont appelé le "Cartmel Master Plan", qui est une tentative de redéfinition des origines du Docteur et de la planète Gallifrey ébauchée pendant les saisons 25 et 26 de la série télévisée. Ce projet proposait de réintroduire du mystère dans les bases de la série et suggérait que tout ce qui avait pu être dit sur les Seigneurs du Temps a été volontairement monté de toutes pièces (et que donc cela pose plus de questions que ça n'en résoud). À l'écran, le Master Plan s'est essentiellement cantonné à une poignée de références obscures (dont beaucoup ont été coupées au montage).

Le document englobe des concepts de The Deadly Assassin, Silver Nemesis, The Five Doctors, State of Decay, The Brain of Morbius, The Invasion of Time, Arc to Infiniy, Trial of a Time Lord, Remembrance of the Daleks (et la novélisation de cette histoire par Ben Aaronovitch), The Three Doctors, Underworld, The Time Monster et Planet of the Spiders, ainsi que 2 histoires de Marc Platt non encore écrites, Cat's Cradle et Lungbarrow. Certains romans des New adventures ont adopté des idées de ce document, dont les deux premiers romans de Platt et Aaronovitch, Cat's Cradle : Time's' Crucible et Transit.

La dernière demi-page du document est une ébauche du lien du Docteur avec l'histoire antique de sa planète et explique les origines de sa petite-fille Susan. Cela doit rester secret, du moins pour le moment. Quiconque souhaitant spéculer sur le contenu de cette dernière page doit garder à l'esprit que dans le Guide Virgin destiné aux auteurs, il est clairement stipulé que "The Other" n'est pas le Docteur.


Gallifrey, planète des Seigneurs du Temps située dans la constellation de Kasterborous, est l'une des plus anciennes et des plus puissantes oligarchies de l'univers. Son influence scientifique et politique est reconnue à travers tout le cosmos. Mais Gallifrey est un monde à part. Sa puissance est essentiellement utilisée pour l'observation plutôt que pour l'intervention. Au fil des millénaires, cet isolationnisme volontaire a créé une société guindée et déliquescente, obsédée par sa propre importance et ses traditions. Il n'en a pas toujours été ainsi...


L'Ancienne Gallifrey dans les Temps Anciens ou l'Âge Sombre, le Temps du Chaos, était à la fois un monde fait d'esprit de découverte et de sombre superstition. Gallifrey était le cœur d'un empire spatial, une plaque tournante d'échanges et de commerce entre les mondes. Mais les Gallifreyens étaient une race affligée par une télépathie de groupe, un esprit de ruche. La population partageait l'esprit et les pensées de chacun. Aucun esprit était solitaire. Le peuple superstitieux vénérait les Menti Celesti - littéralement, Esprits des Cieux - qu'étaient les dieux libres-penseurs.

Que ce soit à force d'entraînement ou grâce à une capacité naturelle, certains gallifreyens arrivaient à avoir des pensées privées : une individualité au dessus de la population globale. Ils étaient révérés comme des héros : de grand philosophes, des scientifiques et des explorateurs, dans le style des héros de la Grèce antique, célèbres pour leurs accomplissements et leur bravoure.

L'Ancienne Gallifrey était gouvernée par la lignée des Pythies, des femmes sages et prophétesses qui pouvaient voir l'avenir. Leur règne, pourtant basé sur une éducation éclairée et l'avancée scientifique, était aussi empreint de barbarisme.

Parmi les idées et les biens qu'échangeait l'empire il y avait des esclaves. Un grapin temporel primitif était utilisé pour importer des serviteurs aliens et des gladiateurs pour les Jeux qui se déroulaient dans la Death Zone. Ces "divertissements" populaires fournissaient un exutoire aux émotions extrêmes qu'une foule de télépathes pouvait générer. Ainsi, par un savant mélange de manipulation et de superstition, la Pythie qui régnait pouvait contrôler Gallifrey et son empire.

Rassilon, un héros de haut-rang, considérait que l'autorité de la Pythie étouffait le peuple et empêchait Gallifrey d'achever sa véritable destinée d'empire galactique suprême. Il se battit pour l'avènement de la raison contre le règne de superstition des Pythies. Ses talents de tacticien lui permirent de défaire les invasions de Vampires qui menacaient toute la galaxie. Il était persuadé que Gallifrey ne pourrait progresser tant que les capacités télépathiques incontrôlables du peuple ne seraient pas canalisées. Avec l'aide d'un groupe de partisans il déposa la Pythie et se mit à l’œuvre pour restructurer la société gallifreyenne. Cette période de renaissance culturelle fut nommée Révélation Intuitive.

Les zélotes de la Pythie fuirent vers Karn et instaurèrent un culte quasi religieux de gardiennes d'une flamme distillant un élixir de jouvence.


Rassilon entreprit la réforme de la société gallifreyenne et consolida ainsi la suprématie de Gallifrey. Conscient de l'influence corruptrice du pouvoir absolu, il rejeta régulièrement les propositions de couronnement annonçant qu'il ne pouvait pas diriger seul la planète.

Le suicide de la dernière Pyhtie eut une conséquence mortelle directe sur Gallifrey. La Pythie incarnait la fertilité de la planète, elle était Gallifrey même. En mettant fin à sa vie, la dernière Pythie maudit la planète pour se venger du renversement de son règne. Gallifrey devint un monde stérile. Il n'y eut plus aucun enfant. Les bébés à naître moururent dans le ventre de leurs mères. Rassilon fut contraint de trouver une solution rapide avant que la race des gallifreyens ne s'éteigne.

Avides de maintenir son ascendant sur Gallifrey, la Sororité de Karn offrit le salut de son élixir de vie éternelle. Mais sous la pression du désastre, Rassilon mis au point une solution nouvelle.

Un nouveau modèle social émergea de la hiérarchie gallifreyenne existante. Le pouvoir fut réparti sur un Haut Conseil dont les membres étaient les représentants des Chapitres de Gallifrey. Chaque Chapitre regroupait les anciennes familles de Gallifrey pour lesquelles Rassilon voyait la nécessité d'un contrôle législatif afin de stabiliser décroissance rapide de la démographie.

Il fut décrété que chaque Famille aurait une banque génétique appelée Loom (métier à tisser) à partir duquel un quota de membres de la Famille seraient générés. Des manipulations bio-génétiques permettraient aux gallifreyens de régénérer leurs corps au moment de leur mort pour une série de treize vies. Une fois toutes les vies épuisées, à la mort d'un membre de la Famille, un membre remplaçant peut être créé par le Loom de la Famille. Il n'y a pas eu de parents sur Gallifrey depuis cette époque : tous les membres d'une Famille sont cousins. (Ce qui rend cette histoire de Susan étant la petite-fille du Docteur encore plus intrigante...)

Les Looms furent installés dans les Maisons de chaque Famille. Chaque Maison est une bio-architecture programmée pour servir et prendre soin de ses occupants. Ce sont des bâtiments vivants investis d'un faible degré de conscience qui affecte aussi le mobilier.


Les familles étaient dirigées par le Cousin le plus âgé. Un autre était choisi comme Gouvernante et agissait comme médiateur entre les Cousins et la maison vivante. La Maison fait partie de la Famille au même titre que son Loom ou ses Cousins, avec parfois comme résultat une possessivité effrayante!

Les Chapitres avaient leurs propres Académies et à leurs têtes furent nommés des Cardinaux qui servaient au Haut Conseil dans le tout nouveau Capitole ressemblant au Vatican. Les membres du "service civil" qui subvenaient aux besoins du Conseil étaient appelés Ordinaux. En dessous d'eux se trouvaient les classes de la plèbe dont les membres étaient formés comme techniciens supérieurs et artisans de talents.

Comme symbole de pouvoir, Rassilon fit construire la Matrice : un vaste réseau extra-dimensionel d'ordinateurs contenant toutes les informations amassées par la culture gallifreyenne. La Matrice stockait toutes les recherches et principes, mais aussi les esprits de chaque gallifreyen mourant qu'elle absorbait. Ainsi, la Matrice pouvait prédire l'avenir et tirer des enseignements du passé : la Matrice était donc l'essence de la planète et de sa culture. En bien des aspects, la Matrice remplaçait la Pythie, si ce n'est en tant que telle, au moins en tant que recueil de toute la connaissance.

Pour mettre en place ses réformes, Rassilon avait besoin de vastes ressources énergétiques. Il trouva un allié en Omega qui était alors le chef de la fraternité des scientifiques et aussi un cousin de Rassilon. Mais là où Rassilon était un stratège pratique jetant les bases d'une nouvelle société et Omega l'ingénieur, il y avait aussi une troisième figure plus sombre. Une éminence grise avec qui le pouvoir était partagé au sein d'un conseil réduit avant que les plans ne soient soumis au jugement du Haut Conseil.


Ses origines, où est il né, son apparence même, restent un mystère. Il n'a jamais siégé au Haut Conseil. Certaines légendes sous-entendent même qu'il ne serait pas né sur Gallifrey, d'autres disent qu'il avait des pouvoirs bien plus grands que ceux de Rassilon et Omega mais il les cachait sous son apparence gallifreyenne. Quelle fut l'étendue réelle de son influence, personne ne le sait vraiment. Sa présence dans le triumvirat a été masquée par les myriades des réalisations de Rassilon et le martyr d'Omega, il était simplement connu sous le nom de "the Other" (l'Autre). Une petite célébration lui rend cependant honneur tous les ans, c'est l'Otherstide (le jour de l'Autre).

Les premières expériences de voyage dans le temps avaient commencé sous le règne de la Pythie. Rassilon considérait que l'usage de la télépathie dans ces expériences était dangereux mais il utilisa les concepts de base pour ses propres expériences.

Pour que le voyage dans le temps soit une solution viable, Omega estima qu'une source d'énergie équivalente à celle d'une supernova serait nécessaire pour lancer le processus. Il mis au point un manipulateur stellaire, un appareil permettant de provoquer à distance la détonation contrôlée d'une étoile et de canaliser l'énergie ainsi libérée vers Gallifrey. Cet appareil fut nommé "the Hand of Omega" (la Main d'Omega).

La Main d'Omega réussit sa mission et Gallifrey acquis la source d'énergie dont elle avait besoin, mais Omega, qui était parti superviser le projet en personne, disparu dans l'explosion. Son sacrifice offrit aux gallifreyens une puissance sans limite. Ils devinrent alors vraiment des Seigneurs du Temps.

Durant leurs débuts de Seigneurs du Temps, la destruction catastrophique de la planète Minyos, dont les habitants cherchèrent à imiter leurs "dieux" gallifreyens, mis en avant le besoin d'un changement radical du rôle de Gallifrey dans les affaires galactiques.

Après la mort d'Omega, les deux membres restants du triumvirat s'attelèrent à consolider la position de Gallifrey. Deux voies s'offraient aux Seigneurs du Temps : contrôler l'univers comme maîtres suprêmes, ou agir comme gardiens, surveillant le cours naturel du temps et de l'espace. Quelle que soit la voie choisie, la position de Gallifrey devait être inattaquable. Gallifrey même devait être protégée.

Par un incroyable tour d'ingénierie, Rassilon entra dans le trou noir laissé par la supernova d'Omega et scella la singularité dans un symbole de pouvoir appelé "the Eye of Harmony" (l'Oeil de l'Harmonie). Il rapporta l'Oeil sur Gallifrey, équilibrant ainsi l'existence de la planète avec la source d'énergie colossale de l'étoile noire. Gallifrey était maintenant inattaquable.

Ironiquement, l'influence stabilisatrice de l'Oeil de l'Harmonie affecta aussi la société des Seigneurs du Temps. Au fil des millénaires, les avancées se sont petit à petit ralenties, la culture gallifreyenne est devenue de moins en moins aventureuse, et de plus en plus guindée et suffisante. Les pouvoirs télépathiques du peuple ont aussi diminué. L'héritage et les lois de Rassilon guident toujours les Seigneurs du Temps, mais la signification de nombre de ses symboles de pouvoir est maintenant perdue. (La lignée des Pythies survit aussi, pas seulement sur Karn, mais dans d'autres manifestations qui en émanent - regardez Lady Peinforte.)


Un autre produit de la Révélation Intuitive fut le validium, un métal vivant créé comme arme de défense ultime pour Gallifrey. Le validium était capable de penser par lui-même, mais dans de mauvaises mains il pouvait devenir une arme de destruction massive. S'étant finalement prouvé trop dangereux à utiliser et de nombreuses factions ennemies ayant pu s'en procurer, le plus gros morceau de validium fut secrètement évacué de Gallifrey dans un astéroïde en espérant que personne ne le retrouve.

Alors que Rassilon et Omega furent quasiment canonisés, si ce n'est déifiés, il n'y eu plus d'autres traces de the Other dans les livres d'histoire. Certains prétendent qu'il a quitté Gallifrey pour de bon. La légende dit qu'il se serait lassé d'être un joueur tout-puissant sur l'échiquer de l'univers, languissant d'être un pion sur le plateau, dans le feu de l'action. Le sens commun voudrait qu'il ai gentiment pris sa retraite.
Image
There is always evil to be fought. Evil thrives on neglect. Evil thrives on ignorance, on apathy, on hypocrisy. It thrives wherever we allow these things to grow unchallenged. It thrives wherever we turn our face away from need. Wherever we close our eyes, evil thrives.
http://karma-and-flares.tumblr.com

Avatar de l’utilisateur
clemce
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 28
Enregistré le : 12 Mar 2014, 21:19
Localisation : Je sais pas où je suis !!!

Re: La saison 27 telle que vous ne l'avez pas vue

Messagepar clemce » 23 Mai 2014, 07:19

Whoa c'est hyper intéressant j'ai appris plein trucs ;) The Other ne serait-il pas le Docteur par hasard?
Image Pika Pikawho :D

Avatar de l’utilisateur
Archivist
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 959
Enregistré le : 03 Nov 2012, 18:26
Localisation : France
Contact :

Re: La saison 27 telle que vous ne l'avez pas vue

Messagepar Archivist » 23 Mai 2014, 10:31

Non d’après Virgin, mais dans Lungbarrow, Marc Platt fait clairement comprendre que l'ADN du Docteur est celui de The Other. Mais le Docteur s'est construit avec ses propres expériences. Il a peut-être l'ADN d'un être quasi divin mais il est une personne différente.
Image
There is always evil to be fought. Evil thrives on neglect. Evil thrives on ignorance, on apathy, on hypocrisy. It thrives wherever we allow these things to grow unchallenged. It thrives wherever we turn our face away from need. Wherever we close our eyes, evil thrives.
http://karma-and-flares.tumblr.com

Avatar de l’utilisateur
clemce
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 28
Enregistré le : 12 Mar 2014, 21:19
Localisation : Je sais pas où je suis !!!

Re: La saison 27 telle que vous ne l'avez pas vue

Messagepar clemce » 23 Mai 2014, 17:28

Ah ok ... Du coup c'est peut-être le père ou le grand-père du Docteur ? :)
Image Pika Pikawho :D

Avatar de l’utilisateur
Archivist
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 959
Enregistré le : 03 Nov 2012, 18:26
Localisation : France
Contact :

Re: La saison 27 telle que vous ne l'avez pas vue

Messagepar Archivist » 13 Juil 2014, 15:45

Heu non. Relis le passage à propos de la malédiction de stérilité.
Image
There is always evil to be fought. Evil thrives on neglect. Evil thrives on ignorance, on apathy, on hypocrisy. It thrives wherever we allow these things to grow unchallenged. It thrives wherever we turn our face away from need. Wherever we close our eyes, evil thrives.
http://karma-and-flares.tumblr.com

Avatar de l’utilisateur
T.A.R.D.I.S.
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 50
Enregistré le : 12 Mai 2014, 07:59
Localisation : Quelque part entre ici et avant-hier

Re: La saison 27 telle que vous ne l'avez pas vue

Messagepar T.A.R.D.I.S. » 22 Juil 2014, 18:10

Archivist a écrit :Heu non. Relis le passage à propos de la malédiction de stérilité.

La stérilité des Gallifreyens n'empêche en rien que The Other soit le "grand-père" du Doctor ... il suffit que son ADN est été utilisé pour engendrer le "père" du Doctor (dont l'ADN aurait été utilisé pour engendrer le Doctor)...

Mais j'ai une petite théorie (bancale, peut-être)... Et si The Other n'avait "disparu" que parce qu'il s'était régénéré en femme ... et que ce soit lui (ou 'elle' si vous préférez ^^) qui se cache le visage à plusieurs reprises dans le double épisode final du 10ème Doctor ... Cela expliquerai la présence et l'importance de cette 'femme' au Haut Conseil.
BOTienne - RTCienne - Baraquienne (à Frites) et Gallifrancienne.

Auteur d'articles sur les blogs

Image

portivot
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 4
Enregistré le : 27 Aoû 2015, 04:59

Re: La saison 27 telle que vous ne l'avez pas vue

Messagepar portivot » 28 Aoû 2015, 09:23

Très interessante cette discution, merci pour vos retours et vos lectures. Etui samsung galaxy s6 edge plus,coque housse film chargeur discount


Retourner vers « Autour de la console »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité