TVM - Doctor Who : The Movie / Le Seigneur du Temps

Période Paul McGann - 1996
Du téléfilm de 1996 au séries radio de BIG FINISH.
Avatar de l’utilisateur
doctor222
Seigneur du Temps
Seigneur du Temps
Messages : 1178
Enregistré le : 20 Sep 2009, 11:05
Localisation : Paris
Contact :

TVM - Doctor Who : The Movie / Le Seigneur du Temps

Messagepar doctor222 » 02 Juin 2011, 11:28

TVM - Doctor Who : The Movie (The Enemy Within) / Le Seigneur du Temps


Image

Résumé :

Après son procès sur Skaro (que le Septième Docteur pensait avoir détruite), le Maître est jugé coupable à mort par les Daleks (qui ont passé une maîtrise de droit entre temps). Le Docteur qui n’a pas confiance au Maître même dans la mort décide donc de veiller sur ses cendres à bord du TARDIS. Mais ses craintes se réalisent et le Maître s’échappe sur Terre en prenant possession d’un humain. Le Docteur part à sa poursuite, mais il est abattu de plusieurs coups de feu par un gang, ce qui entraîne sa régénération.

Anecdotes :

- Le but de ce téléfilm américain était de relancer la franchise Doctor Who aux États-Unis. Des scripts de quelques épisodes avait même été écrit au cas où. Malgré un certain succès au Royaume-Uni, les très mauvaises audiences américaines on fait avorter le projet.
- La version américaine dure 89 minutes et la version Anglaise dure 85 minutes, elle a été amputée de 4 minutes durant sa diffusion au Royaume-Uni.
- Le tournage s'est déroulé à San Francisco et à Vancouver.
- On retrouve au début Sylvester McCoy qui incarne le dernier Docteur de la série classic (le Septième). Le choix de le faire apparaître divise la communauté de fans. Certains pensent que cela respecte la continuité avec la série classic, d’autres pensent au contraire que commencer une nouvelle franchise par une régénération est une mauvaise idée.
- Malgré que ce téléfilm veuille donner l’impression d’être une suite à la série, on retrouve beaucoup d’incohérences. Le Maître est jugé sur la planète Skaro qui est supposé être détruite à ce moment là. Les redoutables Daleks, ennemis du Docteur, sont devenu des avocats, ce qui est absurde, leur seul but étant d’exterminer toute forme de vie.
- Le rôle du Maître est joué par Eric Roberts, connu pour avoir joué dans de nombreux films et téléfilms d’action et surtout dans bon nombre de nanars.
- Le budget de production de ce téléfilm était de 5 millions de dollars. La Fox a dépensé 2,5 millions de dollars, BBC Television ayant contribué en donnant 300 000 dollars, et le reste, 2,2 millions de dollars, a été partagé entre BBC Worldwide et Universal Telvision.
- Le téléfilm a été récompensé par le prix du Meilleur téléfilm et Paul McGann a reçu le prix du meilleur acteur de téléfilm par l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur en 1997.
- Miranda, la femme de Bruce, l’humain possédé par le Maître (joué par Eric Roberts) est vraiment la femme d’Eric Roberts dans la vraie vie.
- Le père du scénariste Matthew Jacobs, Anthony Jacobs a joué un rôle dans la série classic de Doctor Who en 1966 dans l’histoire "The Gunfighters". Matthew Jacobs a visité le studio pendant le tournage de l‘épisode quand il était enfant.

Fiche Technique :

ACTEURS :

LE DOCTEUR ... Sylvester McCoy (7éme Docteur) & Paul McGann (8éme Docteur)
LE MAÎTRE / BRUCE ... Eric Roberts
GRACE HOLLOWAY ... Daphne Ashbrook
CHANG LEE ... Yee Jee Tso
SALINGER ... John Novak
Dr. SWIFT ... Micheal David Simms
WHEELER ... Catherine Lough
CURTIS ... Dolores Drake
PETE ... Will Sasso
GARETH ... Jeremy Radick
MIRANDA ... Eliza Roberts
MOTARD DE LA POLICE ... Bill Croft
PROFESSEUR WAGG ... Dave Hurtubise
TED ... Joel Wirkunnen
AGENT DE SECURITE ... Dee Jay Jackson
LE MAÎTRE ... Gordon Tipple (Cameo)
KKBE NEWS ... Mi-Jung Lee & Joanna Piros

DOUBLAGE FRANÇAIS :

LE DOCTEUR ... Pierre Hatet (Sylvester McCoy / 7ème Docteur) & Pierre-François Pistorio (Paul McGann / 8ème Docteur)
GRACE HOLLOWAY ... Céline Monsarrat
LE MAÎTRE / BRUCE ... Patrick Floersheim

VERSION FRANCAISE ... Karina Films
DIRECTION ARTISTIQUE ... Claudio Ventura
TEXTE FRANCAIS ... Jacqueline Cohen

ÉQUIPE TECHNIQUE :

PRODUCTEUR ... Peter V. Ware
RÉALISATEUR ... Geoffrey Sax
SCENARIO ... Matthew Jacobs
DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE ... Glen MacPherson CSC
DIRECTEUR ARTISTIQUE Richard Hudolin
EFFETS SPECIAUX ... Northwest Imaging & FX
MAQUILLAGE ... Joann Fowler
DISTRIBUTION DES RÔLES ... Beth Hymson-Ayer CSA
MUSIQUE ... John Debney
MUSIQUE ADDITIONELLES ... John Sponsler & Louis Serbe
CREATION DES COSTUMES ... Jori Woodman
MONTEUR ... Patrick Lussier


Liens :
http://www.gallifrance.fr/dw.php?p=fich ... who&id=161
Image
Image
Gallifrance - Fan Club Doctor Who Français
http://www.gallifrance.fr
Imageif

Avatar de l’utilisateur
lulujoy
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 705
Enregistré le : 17 Jan 2012, 20:28
Localisation : Belgique, et ceci n'est pas une insulte.

Re: TVM - Doctor Who : The Movie/Le Seigneur du Temps

Messagepar lulujoy » 05 Mai 2012, 19:46

(Il y a une faute dans le titre ;) )
Je viens tout juste de le voir. En gros, je l'ai bien aimé, malgré ses nombreux défauts... Mais vu que j'étais déjà au courant, je l'ai regardé sans arrières-pensée et sans chercher la petite bête (ce que j'ai trop tendance à faire d'habitude, hein... déformation d'historien)

Alors déjà ça se regarde facilement, on se prend pas la tête. Je l'ai vu en VF, ce qui est merveilleux vu certaines traduction particulièrement étrange. Quelques scènes d'anthologies (le motard qui poursuit le Docteur et Grace, entre dans le Tardis, fait le tour et sort), d'autres hommages (les jelly babies...) quelques détails très drôle (qu'il lise H.G. Wells); bref, tous les ingrédients sont là pour passer un bon moment, si l'on arrive à ne pas trop grincer des dents avec cette histoire d'amour un peu trop rapide et un peu trop fleur bleue. Mais j'ai vu trop de comédie romantique quand j'étais plus jeune pour que cela me fasse peur :lol:
Y'a pas mal de Timey Wimey, le Maître est spécial (je ne peux le comparer avec ceux de la série classique, je ne les ai pas encore vu assez) et tiens des propos pas toujours très clair. Il porte bien les lunettes noire. La scène ou il débarque habillé en gallifreyain (-yen? -yin? mince, ça s'écrit comment?) m'a fait pensé, d'une manière inexplicable, au Rocky Horror Pictures Show. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en ai aucune idée. (sa grandiloquence exagérée?)
J'ai pas été autant traumatisé par les cheveux de McGann que certains autres, et puis l'univers est un peu steampunk, ça me plait, le steampunk.

Donc voila, c'était un bon moment.

Avatar de l’utilisateur
RaffEprinchard
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 74
Enregistré le : 29 Mai 2013, 16:58
Localisation : Dans ma maison

Re: TVM - Doctor Who : The Movie / Le Seigneur du Temps

Messagepar RaffEprinchard » 31 Mai 2013, 23:33

J'étais un peu dubitatif avant de regarder ce film... Le fait que ce soit fait par des américains déjà, c'était un mauvais point pour moi (non pas que les américains font de mauvais films), mais je trouve qu'ils ont un peu tendance à tout vouloir et à tout contrôler quand tout marche bien. C'est pourquoi j'y suis aller à reculons. J'ai commencé à regarder le film. Et puis voici la venu de l'intérieur du TARDIS. Alors là... Alors là ! Qu'es-ce qu'ils nous ont été collé une salle de contrôle dans une maison ! Mais n'importe quoi, je veux bien croire que c'est plus grand à l'intérieur mais une salle de contrôle reste une salle de contrôle ! C'est comme si j'allais chez l'ophtalmologiste et que je lui disais : "Excusez moi j'ai une rage de dent pouvez-vous me la soignez ?". Bon faut plus que j'y pense, il ne faut plus que j'y pense... La suite du film ce passe, je suis très heureux de voir que le Doctor ce trouve une nouvelle compagne qui est encore une fois blonde (il Adore les blondes je crois.) mais qu'elle est nunuche... Elle met trois heures à comprendre qu'il à deux coeurs alors que les radios sont juste sous son nez... Alors ce qui me fait rire aussi c'est le chinois qui tire sur le Doctor qui sort du TARDIS tout seul. Et comme par hasard le maître arrive et dit au Chinois que c'est "son" TARDIS et que le Doctor lui à volé non mais mdr ! J'ai retrouver un peu le Doctor quand il à parler de ses chaussures genre qu'elle lui allait bien. J'ai bien aimé ce passage. Mais après... Franchement l'amourette à l'américaine, ils étaient pas obligé de se forcer. J'ai l'impression de revoir un remake de ses films à l'eau de rose des année 90's. C'est bon ils passent une nuit ensemble ils s'aiment ! Passe donc deux ans avec Rose et trois ans River et après on en reparlera de cette amourette.

En définitive le film m'a un peu déçut mais bon je ne m'attendais pas à du grand Doctor mais au moins retrouver les caractéristiques de la série anglaise. Il manque l'humour anglais et la touche de folie. En revanche Paul McGann est un très bon Doctor.
“One day, I shall come back. Yes, I shall come back. Until then, there must be no regrets, no tears, no anxieties. Just go forward in all your beliefs and prove to me that I am not mistaken in mine.”

Bye Susan

Image

Avatar de l’utilisateur
Archivist
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 959
Enregistré le : 03 Nov 2012, 18:26
Localisation : France
Contact :

Re: TVM - Doctor Who : The Movie / Le Seigneur du Temps

Messagepar Archivist » 01 Juin 2013, 09:20

J'aime bien le TARDIS de Eight. La console room avec la bibliothèque dedans. On en voit plus dans les comics : tous les couloirs et les salles sont en pierre style cathédrale gothique. Marc Platt a d'ailleurs fait le raccord entre les Virgin New Adventures et le téléfilm en faisant changer le TARDIS de Seven dans Lungbarrow.

Pour vraiment apprécier Eight sinon, il faut absolument écouter ses audios chez Big Finish c'est de la balle ^^
Essaies The Chimes of Midnight ou The Stones of Venice et tu m'en diras des nouvelles ^^

L'amourette Eight/Grace bon, c'est très américain. Mais un truc qui me plaît c'est de voir que Daphne Ashbrook est devenue une whovian : elle est dans plein de conventions, elle adore Sylvester McCoy et Paul McGann et elle a un tumblr génial. Ce qui partait d'un job d'acteur comme les autres s'est transformé en passion quand elle a rencontré le fandom :)
Image
There is always evil to be fought. Evil thrives on neglect. Evil thrives on ignorance, on apathy, on hypocrisy. It thrives wherever we allow these things to grow unchallenged. It thrives wherever we turn our face away from need. Wherever we close our eyes, evil thrives.
http://karma-and-flares.tumblr.com


Retourner vers « Période Paul McGann - 1996 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité