22 - The Joy Device

Avatar de l’utilisateur
Archivist
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 959
Enregistré le : 03 Nov 2012, 18:26
Localisation : France
Contact :

22 - The Joy Device

Messagepar Archivist » 04 Juil 2013, 14:09

Image



Auteur : Justin Richards
Date de publication Octobre 1999
Nombre de pages : 248
ISBN : 0-426-20535-9

Quatrième de couverture

"Nothing happens, nobody comes, nobody goes... it's worse than Samuel Beckett."

Benny has had enough. Enough of the angst and the heartache. Enough of Jason and the others. She needs a holiday, and so she's heading to the Eastern Rim, a part of the galaxy where there is still a frontier, and adventure to be had. She's packed her trowel. She's off.

Her friends are concerned. Drug barons, war lords, criminal cartels and outlaws have fled to the Rim from authority and order. There's a distinct risk of getting into trouble, not to mention life-threatening peril. It's not so much that Benny might come to harm; she might find she likes it out there.

But Benny finds the Eastern Rim almost suspiciously ordinary: no violence, no action, no excitement. So when she is asked by a shady curio dealer to help him find Dorpfeld's Prism, it seems just another cursed relic to recover before retiring to the bar. In a place this dull, nothing dangerous can possibly happen. Can it?

Résumé

"Il ne se passe rien, personne ne vient, personne ne s'en va... c'est pire que du Samuel Beckett."

Benny en a marre. Marre de l'angoisse existentielle et des peines de cœur. Marre de Jason et des autres. Elle a besoin de vacances, alors elle fat route vers la Bordure Est, une partie de la galaxie où il y a encore une frontière et des aventures à vivre. Elle a pris sa truelle. Elle est partie.

Ses amis s'inquiètent. Barons de la drogue, seigneurs de la guerre, cartels criminels et hors la loi ont fui vers la Bordure pour échapper à la loi. Le coin est vraiment risqué, sans parler de péril mortel. Ça n'inquiète pas vraiment Benny; il se pourrait que l'endroit lui plaise.

Mais Benny trouve la Bordure étrangement ordinaire: pas de violence, pas d'action, pas d'aventure. Alors quand elle un receleur louche lui demande si elle peut l'aider à trouver le Prisme de Dorpfeld, cela ressemble à un énième relique maudite à retrouver avant l'apéro. Dans un endroit aussi nase rien de dangereux ne peut arriver. Non?
Image
There is always evil to be fought. Evil thrives on neglect. Evil thrives on ignorance, on apathy, on hypocrisy. It thrives wherever we allow these things to grow unchallenged. It thrives wherever we turn our face away from need. Wherever we close our eyes, evil thrives.
http://karma-and-flares.tumblr.com

Retourner vers « VIRGIN Bernice Summerfield New Adventures »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité