23 - Killing Ground

Série d'histoires inédites des 6 premiers docteurs, paru de 1994 à 1997.
Avatar de l’utilisateur
Archivist
Sonic Screwdriver : Niveau III
Messages : 959
Enregistré le : 03 Nov 2012, 18:26
Localisation : France
Contact :

23 - Killing Ground

Messagepar Archivist » 23 Déc 2012, 22:12

Image




Informations

auteur : Steve Lyons
parution : 1996
éditeur : Virgin Books
nombre de pages : 256
ISBN : 0-426-20474-3
pairing : 6th Doctor / Grant
Lien vers le wiki TARDIS


Quatrième de couverture

'Imagine that you can live forever and life is totally free from pain. You can see all things with clarity, unblinkered by irrelevant details. You will never fear, never sicken, never lose control. That is what the Cybermen are offering.'

The Doctor takes his new companion, Grant, back home to Agora — only to find a world in the thrall of some of his oldest and deadliest foes.

The Cybermen have taken control and set up a breeding colony to propagate their own race. While the Doctor languishes in a cell at the mercy of the sadistic Overseers, Grant teams up with a group of rebels and works on a desperate rescue bid.

With time running out, the rebels move into action. But will their solution prove more deadly than the problem itself?

This adventure takes place between the television stories The Ultimate Foe and Time and the Rani and follows on from the Missing Adventure Time of Your Life.

Steve Lyons is the author of the popular New Adventures Conundrum and Head Games, as well as the Missing Adventure Time of Your Life. He is co-author of the best-selling Red Dwarf Programme Guide.



Traduction du résumé

Traduction en cours ...
Image
There is always evil to be fought. Evil thrives on neglect. Evil thrives on ignorance, on apathy, on hypocrisy. It thrives wherever we allow these things to grow unchallenged. It thrives wherever we turn our face away from need. Wherever we close our eyes, evil thrives.
http://karma-and-flares.tumblr.com

Luluwho
Sonic Screwdriver : Niveau I
Messages : 4
Enregistré le : 07 Juin 2014, 11:29
Localisation : Paris

Re: 23 - Killing Ground

Messagepar Luluwho » 13 Oct 2014, 12:39

J'ai lu ce livre récemment, ce qui a achevé d'installer ma déprime de fin d'été début d'automne !
Comme pas mal des bouquins DW de cet éditeur, visiblement, Killing Ground dépeint un univers extrêmement sombre. Quand l'espoir y fait une apparition, c'est juste pour que la déception qui va suivre soit plus grande.
L'action se passe sur une planète colonisée par la terre, elle même colonisée par la suite par les Cybermen et transformé en gigantesque centre de reproduction. En gros, si t'es humain sur cette planète, soit t'es candidat pour la transformation, soit t'es considéré comme machine à faire des bébés, soit tu bosse pour les cybermen.

On rencontre ainsi plusieurs personnages contraints de mener un double jeu : obligés de collaborer avec les cybermen pour survivre et/ou résister aux cybermen. L'histoire est bourrée ainsi de personnages aux décisions paradoxales : collaborer pour mieux lutter, vaincre le feu par le feu en contrant leurs ennemis cyborgs par des cyborgs tout autant dénué d'émotion...
Chaque coup d'éclat se solde par des conséquences catastrophiques pour les résistants, les plongeant dans une spirale de violence dont seul notre héro pourra les en sortir. Oui, car Grant, le compagnon du sixième docteur, semble être un peu passif devant tout cela. Natif de la planète en question, sa phobie des cyborg ne l'aide pas vraiment non plus. De plus, le manque de confiance entre lui et le docteur déjà présent au début du volume de s'arrange pas par la suite ! Ce pauvre Six va attendre pendant la majeure partie de l'histoire que son compagnon vienne le délivrer de sa prison...
La fin est assez spectaculaire. J'ai un peu du mal à placer Grant sur la timeline de Six, mais je pense qu'il doit se situer en fin d'incarnation. En effet, on est TRÈS loin du jeune Six impétueux et totalement imprévisible de Twin Dilemna. Cynique, déprimé, carrément suicidaire vers la fin, mais toujours autant émotif, il donne une vision bien plus humaine de cette incarnation. (c'est pour cela que je l'aime.)

Bref, Killing Ground est un roman assez fort émotionnellement, extrêmement sombre, angoissant, à éviter si vous êtes en période de déprime, mais qui séduit par la puissance de son propos et la façon dont l'ambiance est amenée.
Même si, rassurez-vous, la fin est positive.


Retourner vers « VIRGIN Missing Adventures »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité