C'est quoi une "Police Box" ?

Avatar de l’utilisateur
Michel
Gallicasteur
Gallicasteur
Messages : 1105
Enregistré le : 12 Juin 2010, 17:15

C'est quoi une "Police Box" ?

Messagepar Michel » 19 Déc 2012, 20:34

C'est quoi une "Police Box" ?

Image


Ce dossier est en partie inspiré du dossier réalisé par le site "The Mind Robber".
Les illustrations sont issues de ce site, merci à son propriétaire.


- Historique

Tous les britanniques savent ce qu'est une « Police Box », notamment grâce à Doctor Who, mais aussi par le fait que certaines d'entre-elles sont encore en fonction dans les pays anglo-saxons. Pour un francophone, c'est tout le contraire, les « Police Box » n'ont jamais fait leurs apparitions dans nos contrés. Et c'est pour ça que le TARDIS du Docteur peut paraître encore plus absurde et excentrique aux yeux d'un français que d'un anglais.

L'origine remonte au 19e siècle, (ère de l'invention du Téléphone par Alexander Graham Bell en 1877). Tout le monde connait les répercutions que cette invention ont eu sur le monde. La première apparition d'une « Police Box », plus précisément d'un « Police Post », fut en 1883, à Washington D.C. Leurs installations continuèrent à Chicago et Détroit, respectivement en 1884 et 1885. A la base il s'agissait d'un simple téléphone dans une boite, qui était accessible soit en utilisant une clé, soit en brisant la vitre qui protégeait le téléphone. Leur but était très simple : prévenir les autorités en cas de problème. Le public pouvait s'en servir par l'intermédiaire d'un cadrant servant à envoyer plusieurs messages d'alerte bien précis.

C'est en 1891 que le système fait ses premiers pas sur le sol britannique, à Glasgow pour être précis. Il avait la forme d'une grande boite hexagonale en acier. Elle était peinte en rouge et était munie d'une grande lanterne sur le toit. Le poste de police le plus proche pouvait l'allumer pour donner de nouvelles instructions à un agent en patrouille dans le secteur, ou permettre à ce dernier de faire son rapport.

Les « police Box » rectangulaires en bois firent leurs apparitions en 1923 dans le Sunderland et en 1925 à Newcastle, tout deux dasn l'est de l'Angleterre. La Metropolitan Police (ou MET, Service de Police de Londres) les introduisit à travers Londres entre 1928 et 1937. C'est Gilbert MacKenzie Trench qui crée l'apparence la plus connue pour le MET en 1929. Bien que d'après certaines sources, elles étaient faites de bois, les plans de MacKenzie indiquent clairement que les « Police Box » étaient construites en béton, avec seulement les portes en bois. Comme pour la version de Glasgow, elles étaient pourvues d'une lampe à leur sommet et avaient la même fonctionnalité. A cette époque, elles étaient alimentées en électricité. A l'intérieur, on trouvait généralement une table, un tabouret, un extincteur et un petit radiateur électrique. Les officiers qui utilisaient les « Police Box » se plaignaient souvent que celles-ci étaient froides, d'où la présence d'un radiateur.

Les rues de Londres comptaient pas moins de 685 « Police Box » en 1953. Elles jouèrent un rôle important dans les activités de la Police jusqu'en 1969/1970. A cette date les radios personnelles commencèrent à s'imposer. La principale fonction des « Police Box » fut complètement dépassée par l'arrivée des Talkieswalkies. A l'heure actuelle, il en reste très peu en Grande Bretagne.

En 1996, une nouvelle « Police Box », basée sur celle créée par Gilbert MacKenzie Trench, fut érigée en face de la Station de métro de Earl's Court à Londres. Elle est équipée d'une caméra de surveillance et d'un téléphone pour contacter la police. Ce téléphone cessa de fonctionner en 2000 lorsque les numéros de téléphone londoniens changèrent. Mais elle ne fut pas détruite et resta tout de même en place, alors que les fonds pour sa maintenance étaient déjà épuisés depuis un petit moment. En Mars 2005, sa maintenance par la Metropolitan Police reprit, en grande partie grâce au renouveau de la série.

- Version 1 : De William Hartnell à Tom Baker

Image


Version 1a

Peter Brachacki, fut le tout premier designer de la série en 1963. C'était pour la première version de « An Unearthly Child », non diffusé à l'époque. La fameuse version alternative du premier épisode qui fut refusée par les roducteurs de la série. Quelques modifications au scénario ont été faites et Peter Brachacki fut remplacé. Mais le design du Tardis ne changea pas.

Basé sur le modèle courant de Londres, la « Police Box » reste tout de Même différente en plusieurs points, entre-autre ses proportions. Sa hauteur et sa largeur sont nettement plus petites. Le toit, en forme de pyramide, fut réduit par rapport aux vraies. Ces réductions ont été faites probablement à cause de la taille du studio de l'époque. Malgré ça, elle conserve certaines similarités, comme le logo à l'effigie de la St John Ambulance (service comparable à notre croix rouge française). On peut noter, aussi une petite particularité dans les premières saisons, le verrou est sur la porte de gauche et non sur celle de droite. Et il n'y a pas de poignées.

Durant la seconde saison, un léger changement fut effectué sur la lampe ornant le toit du TARDIS. La lampe en verre fut remplacée par une version en plastique semi-opaque. On peut aussi apercevoir qu'elle fut repeinte pour "The War Machines". Et quelques légères différences peuvent être remarquées entre les séquences en extérieures et intérieures.

Image


Une autre version peut être aperçue dans l'histoire "The Massacre of St Bartholomew' Eve". Il s'agit en réalité d'une version "Cheap" (bon marché) utilisé pour le tournage en extérieur, évitant ainsi de transporter la vraie, hose qui pouvait être difficile et couteux.

Version 1b

Pour la quatrième saison de la série, la première modification fut le toit pour "The Smuggles". Réduit en taille, il conserva tout de même la lampe précédemment changée. Vers la fin de la saison, les portes furent reconstruites. C'est pour cela que dans quelques scènes, la plaque du TARDIS se trouve sur la porte de droite, au lieu d'être sur la gauche. Cela peut-être notamment vu durant "The Evil of the Daleks", "The Tomb of the Cybermen" et The Abominable Snowmen".

Pour la première histoire de la saison 6, la plaque reprit sa place d'origine, à gauche et deux poignets font leurs apparitions (une pour la porte et l'autre pour la trappe renfermant le téléphone). La serrure changeât également de porte. A l'occasion de "The Seeds of Death", la plaque du TARDIS changeât considérablement. La plaque d'origine était blanche avec le texte en noir et les mots "For Use of Public" était sur deux lignes. La nouvelle, avec un texte blanc sur fond bleu, est plus grande. La phrase, quant à elle, se trouve sur une ligne. Une autre erreur sur cette plaque est toujours d'actualité dans la série actuelle : le remplacement du mot "and" dans la phrase Officiers and Cars" par un "&".

Dès lors, le modèle resta inchangé jusqu'à l'air de Jon Pertwee, où elle put enfin révéler sa vraie couleur (les 6 premières saisons étant en noir & blanc). Le Docteur étant exilé sur Terre, le TARDIS ne fit plus qu'une apparition dans les bureaux de UNIT, comme à l'abandon. Le modèle semblait de plus en plus négligé au cours de la saison 8 et eut tout de même le droit à un coup de peinture durant la saison 9. La plaque passa, également, du bleu au noir. La lampe changeant lors de la dernière saison de Jon Pertwee. Pour la saison 13, elle fut à nouveau réparée et repeinte.

Image


Version 1C : Le TARDIS de Peter Cushing

Image


Entre temps, la série avait été adaptée en films en 1965 ("Dr Who et les Daleks") et en 1966 ("Daleks' Invasion Earth 2150 A.D") pour le marché américain. Le célèbre Peter Cushing, surtout connus pour le rôle du Dr Frankenstein dans les films de la Hammer, interpréta le rôle du Docteur les deux fois.

Ces deux films n'ont pas de réel lien avec la série. Cependant, le Docteur voyage toujours à bord d'un TARDIS, mais c'est lui qui l'a inventé et construit. A cette époque, rien n'avait été encore dévoilé sur les origines du docteur et donc tout était plausible. Cette machine, basée sur le modèle de Perter Brachaki, comporte de majeures différences avec son homologue de la série.

Elle est légèrement plus grande, mais la différence majeure se trouve être le sens d'ouverture des portes. Alors que dans la série il faut pousser les portes, celles des films s'ouvrent en les tirant vers soi, laissant ainsi voir l'intérieur. Ce dernier se trouve être entièrement blanc. Il est à noter, également, que l'on peut voir cet intérieur à travers les fenêtres des portes, chose qui n'est pas le cas dans la série. Un dernier petit détail, lorsque les portes s'ouvrent, l'intérieur du TARDIS s'éclaire.

Version 2 : Le second TARDIS de Tom Baker

Image


Pour la saison 14, la production décide de mettre à la retraite le modèle original du TARDIS pour le remplacer par un tout nouveau, cette fois-ci créé par Barry Newbery. Plus solide, cette version sera utilisée jusqu'à la saison 17, "The Horns of Nimon".

Son design s'éloigne un peu de celui des vraies « Police Box ». La plaque sur la porte de gauche change encore une fois, elle redevient bleu avec le texte écrit en blanc. Cependant, une erreur fait son apparition, le "s" disparait du mot "Officiers".

Au cours de la période de Tom Baker, la lampe changera à plusieurs reprises, prenant même l'apparence d'un gyrophare de police dans "The Armageddon Factor" et "SHADA". Après la saison 18, cette version apparaitra encore trois fois, durant "Logopolis", avec un nouveau toit, puis dans "Castrovalva "et "Black Orchid". On peut d'ailleurs noter que pour "Castrovalva", la plaque de la porte de gauche a encore changé au niveau de la phrase "Officier and Cars respond to Urgent Calls", le "Urgent" s'étant transformé en "All".

Image

Une Police Box et le TARDIS face à Face.

Castrovalva (Saison 18)


- Version 3 : Le TARDIS à deux faces

Image


Avec l'arrivée de John Nathan-Turner, pour la saison 18, un nouveau TARDIS est fabriqué. Cette fois, il est en fibre de verre pour qu'il soit plus facile à transporter. C'est Tom Yardley-Jones qui est chargé de sa construction. Cette version se rapproche de la première version, notamment au niveau du toit. Elle fait son apparition pour la première fois dans "The Leisure Hive".

Ce modèle a la particularité de posséder deux faces. D'un côté, c'est la porte de gauche qui s'ouvre et de l'autre c'est l'inverse, permettant ainsi de choisir quelle porte ouvrir. Et c'est pour cela que la plaque n'est pas fixée définitivement et peut-être accrochée à l'une des deux faces. Pour connaître le côté utilisé, il faut repérer où se trouve le verrou.

L'autre particularité se trouve au niveau de l'enseigne de la « Police Box ». A l'origine, la longueur de l'enseigne correspondait à la longueur des mots. Mais avec ce nouveau modèle, l'enseigne fait toute la largeur de la « Police Box » et n'est entouré que d'un fin cadre. Mais, à partir de "Time Flight", l'enseigne change de nouveau pour se rapprocher de la version de Barry Newberry. La couleur du TARDIS changeât également entre les saisons 19 et 20 pour un bleu plus sombre. Et la plaque se retrouva de nouveau avec les erreurs du précédent modèle.

Pour la saison 23, une seconde copie, en fibre de verre, fut réalisé à partir du même moule créé par Tom Yardley-Jones. Un peu moins détaillé, cette version n'a que très peu de différence avec le premier modèle. Si ce n'est que la poignée est placée au-dessus du verrou. Quand au premier modèle, il est légèrement modifié pour que les deux semblent identiques. Fragile, le premier modèle restera principalement utilisé pendant toutes les années 80, malgré la présence du second modèle. Le mot "Urgent" sur la plaque fit sa dernière apparition à la fin de "Trial of a Time Lord".

Le second modèle sera utilisé au cours de la période de Sylvester McCoy pour "Time and the Rani", "Paradise Tower", "Dragonfire", "The Happiness Patrol" et "The Curse of Fenric". Le premier modèle sera utilisé pour les sept autres histoires, notamment dans la dernière histoire de la série classic, "Survival".

Version 4 : le TARDIS cinématographique

Image


La série s'est arrêtée en 1989 et il faut attendre 1996 pour revoir le TARDIS se matérialiser sur nos écrans. Ce téléfilm de 1996 avait pour but de donner un nouveau départ pour la série sur le territoire américain.

Il fut donc dès le début certain qu'un nouveau TARDIS serait construit. Cette fois ci, ils décident de se rapprocher de la version de Brachacki, bien que les plans de Tom Yardley-Jones furent utilisés comme point de départ. Les colonnes et les portes sont modifiées pour y ajouter un peu plus de profondeur et ainsi éviter cet effet plat propre au modèle des années 80. La lampe est basée sur une lampe de navigation que l'on peut trouver sur les bateaux de pêche. La serrure est particulière, car elle cache une autre serrure pour fonctionner avec la clé propre à la période Pertwee.



- Version 5 : Le nouveau TARDIS

Image


Avec le retour de la série en 2005, un nouveau TARDIS fut créé et c'est Colin Richmond, un des membres de l'équipe du Département d'Art de Ed thomas, qui en est responsable. En réalité, 4 furent créé à l'origine. Cette version est considérablement plus large et plus grande que toutes les précédentes versions de la série.

Le fait qu'elle ne soit pas aux bonnes dimensions par rapport à une vraie « Police Box » fut un choix délibéré de Colin Richmond et de Ed Thomas. Pour justifier ce choix, il répétait que les « Police Box » de la Metropolitan Police étaient de tailles et de formes différentes. Ce qui est en réalité complètement faux. De plus les vraies « Police Box » étant faite de béton, il est aussi étrange que pour la série il y fait rajouter cet effet bois.

Une autre des particularités de ce modèle est qu'il est éclairé au niveau des fenêtres, pour créer l'illusion qu'il y a quelque chose de plus grand à l'intérieur, mais les éclairages des fenêtres étaient trop fortes et l'image de la console que l'on voit lorsque l'on ouvre les portes n'a jamais été suffisamment forte le justifier.

Encore une fois, la plaque du TARDIS contient les erreurs du modèle des années 80 et ce malgré qu'elle soit de nouveau blanche avec des lettres en noir (Gris métallisé pour être précis). Pour la petite anecdote, la plaque a été copiée à partir d'une réplique d'un TARDIS, qui lui-même a été copié d'un modèle des années 80.

Il est à noter qu'à cause de la fragilité de cette version, un cinquième modèle fut réalisé, cette fois un peu plus solide. Elle apparait pour la première fois dans "The Christmas Invasion". Une sixième version fut utilisée dans cet épisode, lorsque le TARDIS passe au-dessus de Jackie et Mickey, mais elle n'est constituée que d'une partie du bas du TARDIS.

- Version 5B : La nouvelle vielle boite bleue

Image


L'intérieur du TARDIS étant détruit à la fin de "The End of Time", il fallait également que l'extérieur change pour l'arrivée de Matt Smith. C'est Steven Moffat qui y tenait particulièrement et c'est lui-même qui demanda à Russel T. Davies d'inclure un passage pour expliquer la destruction du TARDIS.

De même dimension que la version précédente, elle contient de notables changements. En particulier au niveau de la peinture, la couleur rappelle le TARDIS de Peter Cushing. Les fenêtres sont de nouveau blanches. Après 45 ans d'absence, le logo de la St John Ambulance fait son retour. La Lampe change elle aussi pour ressembler à celle du téléfilm.

Un petit détail a, quant à lui, changé au niveau de la plaque du TARDIS. Bien qu'elle soit toujours blanche avec un texte noir et qu'elle contient toujours les mêmes erreurs, les lettres sont désormais en relief et sont également rétroéclairées lors de certaines scènes.

Evolution du TARDIS

Image


© - Jonathan Le Targat

Lien :
http://www.gallifrance.fr/dw.php?p=doss ... x-part1_p1
Modifié en dernier par Michel le 24 Mar 2013, 17:22, modifié 4 fois.
Image

Les Pommes c'est bon
Sonic Screwdriver : Niveau II
Messages : 435
Enregistré le : 15 Juin 2012, 18:04

Re: C'est quoi une "Police Box" ?

Messagepar Les Pommes c'est bon » 19 Déc 2012, 23:00

Instructif !


Retourner vers « Doctor Who »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité